Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La HACA relance les opérateurs médias

La garantie du pluralisme politique lors des élections législatives, une nécessité




La Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA) a annoncé mercredi avoir relancé les opérateurs médias, publics et privés, à une semaine du scrutin législatif du 7 octobre, afin de les inciter à redoubler d'efforts durant cette période, conformément à la décision du Conseil supérieur de la communication audiovisuelle (CSCA), relative à la garantie du pluralisme politique dans les services de la communication audiovisuelle lors des élections législatives générales de l’année 2016.
"A l’heure où cette période entre dans une phase décisive, la Haute autorité vient de s’adresser, de nouveau, aux opérateurs concernés, publics et privés, pour les inciter à redoubler d’efforts durant cette période qui se poursuit jusqu’au 6 octobre 2016, conformément à la décision précitée", a indiqué la HACA dans un communiqué.
La HACA, qui poursuit son suivi quotidien des programmes de la période électorale, conformément à la décision 33-16 du CSCA en date du 21 juillet 2016, a insisté sur l’animation du reste de la période électorale, par le biais de programmes idoines, en veillant, notamment, à l’accès à l’antenne de l’ensemble des acteurs politiques, et à la garantie d’une participation féminine d’au moins un tiers en termes quantitatifs (nombre de participantes, durée d’intervention) et qualitatifs (invitation d’actrices politiques et expertes outre l’expression des citoyennes).
Par ailleurs, dans sa communication avec les opérateurs, la Haute autorité a appelé ces derniers à veiller, lorsqu’il est traité d’une candidature spécifique dans une circonscription électorale donnée, à ce que les autres candidatures relevant de la circonscription bénéficient de conditions de traitement équitable.
Consciente que la réussite de l’animation médiatique du débat électoral est tributaire des efforts consentis par les opérateurs, la Haute Autorité considère que le rôle des partis politiques n’est pas des moindres eu égard aux facilités qu’ils peuvent accorder aux opérateurs dans la mise en œuvre des dispositions nécessitant leur implication.

Vendredi 30 Septembre 2016

Lu 701 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs