Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Foire du livre de Francfort croit à l'avenir du livre traditionnel




Les organisateurs de la Foire de Francfort, premier rendez-vous mondial de l'édition inaugurée mardi soir, se montraient confiants dans la cohabitation entre papier et numérique.
"Dans les années à venir, le livre papier et le livre électronique avanceront ensemble et ne se grignoteront pas l'un l'autre", a assuré Gottfried Honnefelder, directeur de la Fédération allemande du commerce du livre, lors d'une conférence de presse.
“Pour le moment, le marché (du livre électronique) est vraiment petit en Allemagne, mais d'ici 5 ans il devrait représenter 5 à 10% du secteur”, a estimé M. Honnefelder.
Lors d'une récente convention sur l'avenir du secteur de l'édition en Allemagne à l'horizon 2025 qui a réuni quelque 150 professionnels à Francfort, "tous les participants étaient d'accord pour dire que le marché du livre va croître", a-t-il ajouté.
Il a toutefois reconnu que cette année, la tendance était plutôt négative, avec une baisse prévisible de 2 à 3% du chiffre d'affaires.
La 63e édition de la Foire du livre de Francfort a été inaugurée en fin d'après-midi, en présence du président islandais Olafur Ragnar Grimsson, dont le pays est l'invité d'honneur, et du ministre allemand des Affaires étrangères Guido Westerwelle.
"L'Islande est un pays où raconter des histoires a toujours été capital. Pour nous, un évènement n'a pas réellement eu lieu tant qu'il n'a pas été couché sur le papier", a déclaré le président islandais.
M. Westerwelle a, quant à lui, salué en l'Islande "un géant" littéraire, où "l'art et la culture sont le reflet de la société".
"L'Islande a non seulement une grande tradition littéraire, mais aussi un milieu littéraire très vivant et passionnant", a-t-il poursuivi, soulignant que plus de 200 livres islandais seront présentés à la Foire de Francfort.
La Foire ouvre ses portes mercredi aux professionnels, et ce week-end au public. Une large place y est faite au livre électronique et à ses contenus multimédias, perçus désormais comme une chance plutôt qu'un danger par un secteur en pleine mutation.
La Foire de Francfort organise d'ailleurs cette année un cycle de conférences, baptisé StoryDrive, consacré à l'impact du multimédia sur l'édition, avec notamment David Heyman, producteur de toute la saga "Harry Potter" au cinéma, l'acteur Rupert Everett, mais aussi des intervenants du monde du jeux vidéo ou de la télé.
Les organisateurs attendent environ 280.000 visiteurs. Plus de 110 pays seront représentés par les quelque 7.500 exposants.

AFP
Vendredi 14 Octobre 2011

Lu 240 fois


1.Posté par Artelittera le 14/10/2011 14:17
Cet article est appréciable. Il est clair que la "dictature" des liseuses ne peut pas tuer la lecture d'un livre. Cette année, il y a sans doute hésitations diverses et variées mais le nombre de lecteurs de livres est toujours important.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs