Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La FDT exprime son attachement à la coordination syndicale en tant que choix stratégique




La FDT exprime son attachement à la coordination syndicale en tant que choix stratégique
La Fédération démocratique du travail (FDT) exprime son attachement à la coordination syndicale en tant que choix stratégique. C’est ce qui ressort du dernier communiqué du IVème Congrès national de la centrale tenu  à Casablanca les 19 et 20 juillet, sous le thème «Vers de nouveaux engagements en accord avec les principes ayant prévalu à la mise en place du projet fédéral».
Ce choix est  fait pour faire face à la politique du gouvernement  et aux nombreuses  atteintes qu’il a portées aux droits et acquis de la classe ouvrière et pour constituer un front national fort à même de répondre aux revendications justes et légitimes des classes laborieuses, poursuit ledit document.
S’agissant du dialogue social, en panne depuis fort longtemps, la FDT fait savoir qu’il ne peut y avoir de stabilité politique  sans une stabilité économique et sociale et que la manière dont est géré ce dossier traduit clairement  la régression qui marque la gestion des affaires publiques par l’Exécutif et le manque de volonté  de sa part d’ouvrir un dialogue sérieux et responsable avec les différents partenaires sociaux.
Par ailleurs, tout en appelant à l’adoption d’une approche globale quant aux réformes que le gouvernement  compte entreprendre notamment au niveau des  Caisses de retraite ou de la Caisse de compensation, la centrale syndicale met en garde contre toute mesure prise unilatéralement par le gouvernement consolidant  sa vision d’exclusion visant la classe ouvrière et rejette toute mesure dont les frais seront supportés par la classe ouvrière et qui ferait fi de la portée sociale de la réforme attendue.
Elle a  également appelé  le gouvernement à  respecter  les droits et les libertés syndicales et dénoncé toute forme de restriction des activités syndicales  dont sont victimes les militants des différents syndicats  pour museler la  classe ouvrière dans le secteur public et privé.
Dans son communiqué, la FDT a exprimé son soutien total à la femme marocaine et a appelé à la mise en œuvre des dispositions de la Constitution pour que les femmes marocaines puissent  bénéficier pleinement des acquis garantis par la Loi suprême qui a apporté des avancées importantes dans tous les domaines.
Par ailleurs, le Groupe socialiste à la Chambre des représentants a présenté au cours de cette semaine une proposition de loi pour l’abrogation   de l’article 288 du Code pénal qui prévoit des sanctions contre  les grévistes.

Larbi Bouhamida
Vendredi 25 Juillet 2014

Lu 978 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs