Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Crimée demande son rattachement à Moscou

Un référendum le 16 mars sur la péninsule ukrainienne




La Crimée demande son rattachement à Moscou
Le parlement local de Crimée, dominé par des pro-russes, a demandé jeudi à Vladimir Poutine le rattachement à la Russie ainsi que l'organisation d'un référendum le 16 mars sur la péninsule ukrainienne pour le valider, a indiqué à l'AFP l'un de ses responsables.
 Les électeurs auront le choix entre un rattachement à la Fédération de Russie ou une autonomie nettement renforcée, a précisé le député Grigori Ioffe. L'assemblée de cette république autonome avait jusqu'à présent prévu l'organisation le 30 mars d'un référendum mais prévoyant simplement un renforcement de son autonomie. 
Les Etats-Unis qui assurent la surveillance de l'espace aérien balte dans le cadre de l'Otan ont décidé d'y envoyer six avions de chasse F-15 supplémentaires, a annoncé jeudi le ministre lituanien de la Défense Juozas Olekas.
 "J'ai la confirmation que la mission de surveillance de l'espace aérien balte sera renforcée par six appareils F-15 supplémentaires", a déclaré à l'AFP le ministre.  Les appareils devaient arriver en Lituanie dans l'après-midi de jeudi. 
Le ministre souligne que l'envoi des avions est une réponse "à l'agression de la Russie en Ukraine ainsi qu'à une intensification de l'activité militaire russe dans la région de Kaliningrad", une enclave russe située entre la Lituanie et la Pologne.
 Les pays de l'Alliance assurent à tour de rôle la protection de l'espace aérien des pays baltes qui ne disposent pas  d'aviation militaire suffisante.
 Depuis janvier, les forces aériennes américaines patrouillent le ciel faisant frontière au sud et à l'est avec la Russie et le Bélarus à l'aide de quatre appareils F-15 depuis la base de Siauliai (nord de la Lituanie).
 Les trois anciennes républiques soviétiques, la Lituanie, la Lettonie et l'Estonie, entrées dans l'Otan en 2004, s'inquiètent du potentiel militaire grandissant de la Russie à ses frontières, la crise ukrainienne n'ayant fait que renforcer ces appréhensions.  La présidente lituanienne Dalia Grybauskaite qui a inspecté mercredi la base aérienne a elle même appelé l'Otan "à une plus grande présence dans les pays baltes".
 La porte-parole du ministère de la Défense a souligné que la Lituanie a observé une plus grande activité des avions militaires russes près des frontières baltes, ce qui a contraint les chasseurs de l'Otan à réagir "plus de 40 fois l'année dernière". 
 "En janvier et en février, le nombre de décollage des appareils de l'Otan pour identifier les avions russes a augmenté par rapport à l'année précédente", a déclaré Viktorija Cieminyte sans donner de chiffre précis.

Vendredi 7 Mars 2014

Lu 671 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs