Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Bosnie et la Serbie luttent contre les pires inondations depuis un siècle

L’UE envoie des secours et de la nourriture




La Bosnie et la Serbie luttent contre les pires inondations depuis un siècle
La Bosnie et la Serbie, où les pires intempéries depuis 120 ans ont fait jusqu'à maintenant au moins 30 morts et provoqué l'évacuation de plusieurs dizaines de milliers de personnes, poursuivaient dimanche la lutte contre les inondations.
 Le bilan de ces intempéries est en réalité plus grave, Belgrade refusant de le révéler avant la fin des opérations de secours. Officiellement, trois morts ont été signalés en Serbie.
 En Bosnie, dans la seule ville de Doboj (nord), au moins vingt personnes ont péri, selon son maire Obren Petrovic.
 La situation reste très critique le long de la Sava qui longe la Bosnie au nord et traverse la Serbie à l'est de Belgrade, où elle se jette dans le Danube.
 En Bosnie, les villes de Samac, entièrement submergée par les eaux, et de Bijeljina, ainsi que leurs alentours sont les plus touchés.
 Environ 10.000 personnes ont été évacuées dans cette zone, selon les médias locaux. Les opérations d'évacuation ont été effectuées par bateaux pneumatiques et hélicoptères, dont plusieurs appareils dépêchés en Bosnie par la Slovénie et la Croatie. Des centaines de personnes lancent des appels au secours à Samac et attendent l'évacuation.
 "Dès l'aube, nous avons dépêché des équipes de sauveteurs dans une zone de la ville où l'on ne pouvait pas accéder jusqu'à maintenant. Il y a des malades qui attendent. On entre en ville avec anxiété de peur de ce qu'on pourrait y découvrir", a dit le maire de cette ville, Samo Minic, à la radio publique.
 Des dizaines de bourgades ont été dévastées par des glissements de terrain dans plusieurs régions du pays, notamment dans les alentours de Zenica, ont raconté les rescapés, réfugiés dans des casernes et écoles.
 En Serbie, environ 20.000 personnes ont été évacuées de plusieurs villes, notamment à Obrenovac, près de Belgrade.
Plus de 100.000 foyers sont toujours privés d'électricité dans les deux pays.
 Des milliers de volontaires ont rejoint les secouristes épuisés et les forces armées, notamment pour renforcer les digues.
 Des dizaines d'équipes de secouristes dépêchées par des pays européens et la Russie sont arrivées sur place également, ainsi que des camions transportant des médicaments et des vivres. Les hélicoptères évacuent femmes et enfants, mais ne peuvent pas prendre tout le monde. Les pilotes racontent que beaucoup de gens leur font des signes depuis les toits d'immeubles", a raconté le maire de Samac, Savo Minic.
 L'entrée dans la ville d'Obrenovac, la plus touchée, est interdite par la police. Samedi soir, sur les 20.000 habitants de cette ville, il ne restait qu'un millier à évacuer, a indiqué à l'AFP un policier sur place. Plusieurs pays de l'UE ont envoyé en Bosnie et en Serbie des équipes de secouristes, des hélicoptères et vedettes pour aider aux évacuations, ainsi que des médicaments et de la nourriture.

AFP
Lundi 19 Mai 2014

Lu 494 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs