Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La 8ème édition de “l’International Dance festival” de Fès célèbre le Printemps du corps




La 8ème édition de “l’International Dance festival” de Fès célèbre  le Printemps du corps
La danse est en fête à Fès. Une manifestation qui s’érige désormais en tradition. Les passionnés de cet art se retrouveront du 21 au 25 octobre 2014 pour célébrer et apprécier un art qui magnifie le corps humain. La huitième édition de  «l’International Dance Festival» de Fès a retenu comme thème «Le printemps du corps». L’association Babylon Cult Art (Création sans frontières) voulait surtout donner au printemps toute sa splendeur.
Belle initiative. En effet, les  corps  sont  comme  des  fleurs  et  des  roses… Bien épanouies ou à peine écloses, tout dépend de l’entretien dont ils font l’objet … «Ils  s’ouvrent  et  s’étendent, se  referment  et  se  ratatinent, et  cette  ouverture ne  se  réalise  que  dans  des  circonstances  convenables», lit-on dans la plate-forme de cette huitième édition.
L’on verra ainsi de toutes les couleurs, tous les goûts et tous les choix, mais aussi de toutes les nationalités. Cette édition prévoit la participation  de  compagnies   de  danse  du  Maroc, Tunisie, Algérie, Espagne, France, Italie, Sénégal  et  Côte d’Ivoire … De quoi établir un programme riche et varié et des  spectacles  chorégraphiques  de  divers  styles (ballet, flamenco, danse orientale  contemporaine, danses amazighes, danses africaines, hip-hop, free-dance…).
Pour assurer la relève et faire aimer cette expression artistique aux jeunes générations, des  ateliers  de  danse  seront organisés et  profiteront aussi aux férus, tous âges confondus. Les sides events seront multiples: des  expos  d’arts plastiques  et  photographiques, une  table  ronde  autour  du thème : “Que mille  corps  s’épanouissent” projection  de films chorégraphiques, des  rencontres  quotidiennes  avec  les  artistes participants… et  l’actualisation  de  la banque des données  de danse  fondée  en 2011.
Pour promouvoir cet art sublime, les organisateurs prévoient l’extension des actes  de  ce festival  sur d’autres villes et  villages situés  dans la  région de Fès-Boulmane. L’objectif est de faire  connaître   la  chorégraphie  auprès  du   large  public  et   la  vulgarisation  de  cet  art  méconnu  par  le  public  marocain. L’on prévoit aussi un  débat  sur  les  moyens  susceptibles  de faire évoluer  les danses traditionnelles  et  patrimoniales  et   d’établir des  passerelles entre  les  danses  traditionnelles  et  modernes, dans  le  cadre  du  dialogue des  cultures et  l’échange  d’expériences en la matière à  l’échelle  internationale.
 
 

Mustapha Elouizi
Mercredi 10 Septembre 2014

Lu 611 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs