Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’université régionale de Tadla-Azilal se penche sur la question de la langue d’enseignement




L’université régionale de Tadla-Azilal se penche sur la question de la langue d’enseignement
"La question de la langue d'enseignement au secondaire et à l'université, continuité et/ou ruptures?" est le thème de la première édition de l'Université régionale de Tadla-Azilal, organisée les 13 et 14 novembre à Béni Mellal, à l'initiative de l'Académie régionale de l'éducation et de la formation (AREF).
Organisée en collaboration avec l'Université Sultan Moulay Slimane et l'Institut français du Maroc, l'Université régionale de Tadla-Azilal vise à restaurer le débat au sujet de la redynamisation du paysage scolaire et universitaire marocain, en rapport notamment avec les questions de la langue d'enseignement et de l'articulation entre les différents cycles du système de l'éducation nationale. 
S'exprimant à l'ouverture de cette manifestation, le directeur régional de l'AREF de Tadla-Azilal, Abdelmoumen Talib, a souligné que les parties prenantes à cette première édition de l'Université régionale de Tadla-Azilal représentent une remarquable illustration de la synergie souhaitable et souhaitée pour assurer le succès de cette initiative. 
L'expérience aussi bien marocaine que française devrait être perçue comme un vecteur d'enrichissement et de partage en matière de recherche pédagogique, didactique et éducative, a-t-il ajouté, annonçant l'ouverture, dans les semaines qui viennent, d'une antenne de l'Institut français à Béni Mellal. 
M. Talib a relevé que ce futur institut permettra aux jeunes de la région d'améliorer leurs compétences linguistiques. 
Pour sa part, le président de l'Université Sultan Moulay Slimane, Bouchaib Marnari, a plaidé pour la conjugaison des efforts de l'ensemble des acteurs concernés pour davantage de coordination sur la question du rôle de la langue d'enseignement dans le processus d'apprentissage. 
L'attachée de coopération de l'Institut français du Maroc, Claude Cortier, a souligné l'importance de la coopération maroco-française dans le domaine de l'éducation et de la formation, se félicitant de la prochaine ouverture d'une antenne de l'Institut dans la ville de Béni Mellal. 
Cette rencontre scientifique, dont la séance d'ouverture a été marquée par la présence notamment du wali de la région Tadla-Azilal Mohamed Fanid, est axée sur des sujets ayant trait notamment à "la transition cycle secondaire-universitaire dans le système éducatif marocain", au "contexte et dispositifs des sections internationales ou européennes et les DNL", à "l'enseignement du français et en français dans un dispositif bilingue : difficultés et enjeux" et aux "pratiques de l'écrit et enseignement des sciences, le contexte marocain dans les sections internationales".
Au programme de cette université régionale, figurent aussi des ateliers interdisciplinaires notamment sur les sujets "d'une langue à l'autre, quelles transitions, quelles traductions et quels transferts ?" et "les projets interdisciplinaires au service des langues et des avoirs".

Libé
Lundi 17 Novembre 2014

Lu 711 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs