Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'université Mohammed Ier d’oujda appelée à interagir avec son environnement




L'université Mohammed Ier d’oujda appelée à interagir avec son environnement
L'Université Mohammed 1er aspire à devenir un partenaire réel de la région de Taza-Al Hoceima-Taounat en vue d'accompagner la dynamique économique qu'elle connait, a souligné, mardi à Al Hoceima, le président de l'Université Mohammed Ier d'Oujda, Abdelaziz Sadok.
L'université marocaine est appelée à interagir avec son environnement et répondre aux besoins croissants exprimés par les citoyens, notamment la lutte contre la déperdition universitaire, la création de formations qui soient en adéquation avec le marché du travail, ou encore la mise en place des infrastructures et des équipements appropriés, a ajouté M. Sadok dans une déclaration à la presse en marge d'une rencontre sous le thème "L'offre universitaire dans la région de Taza-Al Hoceima-Taounate : état des lieux et perspectives".
L'Université Mohammed 1er est actuellement en train de penser à doter la province d'Al Hoceima de structures universitaires qui viendraient compléter l'embryon universitaire déjà existant constitué de l'Ecole nationale des sciences appliquées d'Al Hoceima (ENSAH) et de la Faculté des sciences et techniques (FST), en vue de fournir des formations dans des branches aussi variées que l'économie, la gestion, l'informatique, le tourisme, l'agroalimentaire, entre autres, a relevé le responsable.
Il a ajouté que "le ministère de tutelle a donné son accord pour le lancement de la deuxième tranche de la Faculté des sciences et techniques et des études relatives à la construction d'un Centre d'études et de recherches sur la prévention des risques naturels en partenariat avec le Japon", soulignant que cela donnera une impulsion importante à cette région en tant que pôle d'ingénierie civile par excellence.
Le président du Conseil de la région, Mohamed Boudra, a, de son côté, mis l'accent sur la nécessité d'investir dans la recherche scientifique en vue d'accompagner le développement de la région.
Ont pris part à cette rencontre notamment le directeur de l'Ecole nationale des sciences appliquées d'Al Hoceima (ENSAH), le directeur de la Faculté des sciences et techniques d'Al Hoceima, des chercheurs et des académiciens de différents horizons, ainsi qu'un ensemble d'acteurs associatifs locaux.

Samedi 9 Août 2014

Lu 634 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs