Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’opinion publique a le droit de savoir : Des figures de la société civile demandent plus de transparence à la Commission Menouni




Plus de transparence et plus d’engagement pour le changement et la démocratie. Voici ce que demande avec force, le Forum citoyen pour le changement démocratique à la Commission en charge de la réforme de la Constitution.
Dans un tout premier communiqué qui vient d’être rendu public, ceux et celles de ce forum, espace d’échanges et de débats ouverts aux citoyens épris de démocratie et de liberté, interpellent la Commission Menouni et lui demandent d’informer d’urgence les Marocains «sur la démarche globale retenue» par cette dernière. «Nous attendons des réponses claires de la Commission et l’engagement formel qu’elle prendra en compte toutes les revendications visant à mettre en place une monarchie parlementaire», indique le communiqué du Forum citoyen pour le changement démocratique où l’on retrouve des figures emblématiques de la société civile comme Abdellatif Laabi, Hakima Himmich, Karim Tazi, Nezha Guessous, Bachir Rachdi ou encore Hassan Chami. « Nous sommes plus de 440 citoyennes et citoyens, membres du forum, d’horizons et de profils très divers, aspirant à un vrai changement constitutionnel mettant en place une monarchie parlementaire dans un processus global et effectif de changement démocratique profond», expliquent les animateurs de cet espace de débats qui s’interdit  tout leadership ou statut juridique.
Les Marocains doivent être « acteurs de la transformation démocratique de leur société ». Pas question donc de les mettre sous tutelle et encore moins de les considérer comme immatures ou irresponsables. « Ils attendent qu’on les traite en conséquence en les éclairant sur les mécanismes » qui seront adoptés pour faire du changement et de la démocratie une réalité et non plus un slogan.  
L’opinion publique a le droit de savoir, estime le Forum citoyen. C’est pourquoi des questions très précises sont dans ce sens adressées à la Commission en charge de la réforme de la Constitution. De quelle manière la commission compte-t-elle procéder pour que le changement démocratique auquel aspirent les Marocains soit le pilier et le cœur palpitant de la révision de la loi suprême du pays ? Va-t-elle s’en tenir à la feuille de route énoncée dans le discours du Roi ou va-t-elle faire preuve d’audace et d’ouverture ? Les revendications de celles et ceux qu’elle n’a pas rencontrés et qui ont rendu publiques leurs propositions relatives aux réformes constitutionnelles seront-elles prises en compte? La Commission Menouni va-t-elle enfin rédiger son projet et le remettre au chef de l’Etat qui va ensuite le soumettre directement au référendum, sans aucun autre mécanisme de débat public ? Autant d’interrogations qui interpellent cette commission installée par le Roi au lendemain de son discours du 9 mars et qui témoignent bien du fait que les méthodes de travail de la Commission de la réforme de la Constitution sont pour le moins secrètes et qu’un voile
opaque enveloppe son mode de fonctionnement … Les gens du Forum citoyen pour le changement démocratique le disent sans ambages : la Commission en charge de la réforme de la Constitution a le devoir de prendre en considération toutes les revendications visant à mettre en place une monarchie parlementaire. Ils réclament la soumission du projet de Constitution à un « débat public, libre, démocratique et ouvert à toutes les sensibilités en compétition avec d’autres projets émanant d’autres sources ».
« On a beaucoup parlé de mesures de confiance pour assainir le climat politico-économique et accompagner la révision de la Constitution. Au forum, on est tout aussi prompts à demander des gages de bonne volonté officielle et des preuves de sincérité quant à l’édification d’un Etat de droit où démocratie et pleine citoyenneté ne sont plus un simple discours. On n’a plus le droit de tergiverser. Il faut répondre de manière urgente et concrète aux aspirations des citoyens de ce pays », conclut un membre du Forum citoyen pour le changement démocratique. 

Narjis Rerhaye
Vendredi 22 Avril 2011

Lu 1005 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs