Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'intelligence émotionnelle à l'école, la clé pour réussir




Les programmes d'apprentissage émotionnel ont montré leur efficacité dans les écoles pour un meilleur équilibre mental et de meilleurs résultats scolaires.
Mettre au programme scolaire, des protocoles d'apprentissage émotionnel permettrait aux enfants d'avoir de meilleurs résultats, de se libérer de leur anxiété et d'aborder la vie plus sereinement, selon les conclusions d'une étude publiée dans la revue médicale Child Development.
Les protocoles d'apprentissage émotionnel, connus sous le nom de "MindUp" ou "Root Empathy", sont développés pour faire prendre conscience à l'enfant de ses émotions, afin qu'ils les comprennent pour mieux les gérer, développer de l'empathie, prendre des décisions, construire et maintenir des relations sociales positives.
Les chercheurs de l'université de la Colombie-Britannique au Canada et des universités américaines de l'Illinois et de Loyola à Chicago ont mené une étude sur 82 programmes suivis par 97.406 enfants aux Etats-Unis et en Europe, âgés en moyenne de 11 ans.
L'étude a permis de mettre en avant les bienfaits de ces programmes. En effet, les scientifiques ont observé que les bénéfices de l'apprentissage de ses émotions duraient entre 6 mois et 18 ans après la mise en contact à l'école, de la maternelle au lycée, et ce quel que soit le milieu socio-économique de l'enfant.
Les chercheurs ont remarqué que les étudiants qui ont suivi ces cycles se sont montrés plus brillants. Ils ont terminé leurs études au lycée avec un niveau 11% plus élevé que les autres et leur taux d'obtention du diplôme était 6% plus élevé.
Ces programmes ont apporté aux élèves des bénéfices indépendants de la réussite scolaire. En effet, les protocoles d'apprentissage émotionnel ont apporté aussi un impact positif concernant le niveau de consommation de drogues et les problèmes de comportement étaient 6% plus bas. De même, ils ont permis 13,5% de diagnostics en moins de troubles mentaux.
Cette diminution a été aussi établie pour les faits de délinquance avec un taux d'arrestation 19% moins élevé.
«L'enseignement de l'apprentissage socio-émotionnel dans les écoles est un moyen de soutenir les enfants individuellement vers le succès et promouvoir de meilleurs résultats pour la santé publique plus tard dans la vie», a déclaré Eva Oberle, professeure adjointe au partenariat pour l'apprentissage humain et auteure de l'étude. "Cependant, ces compétences doivent être renforcées au fil du temps et nous aimerions que les écoles intègrent systématiquement l'apprentissage socio-émotionnel dans le programme d'études ».

Libé
Lundi 17 Juillet 2017

Lu 71 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs