Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’instrumentalisation de la religion et l’utilisation de l’argent, des pratiques à bannir

Evaluation des communales et des régionales par l’OMDH




L’Organisation marocaine des droits de l’Homme (OMDH) a critiqué dans un document relatif à sa mission d'observation des élections communales et régionales  du 4 septembre l’instrumentalisation de la religion et l’utilisation de l’argent lors de la campagne électorale par quelques têtes de listes et directeurs de leur campagne pour inciter les citoyens à voter pour eux.
L’OMDH a déploré également la bassesse du discours politique véhiculé lors de ces élections, affirmant que la campagne a été marquée par l’échange d’accusations entre les candidats au lieu de débattre des  programmes électoraux pour convaincre les électeurs.
Le rapport,  rendu public jeudi, a fait état de l'absence de la majorité des observateurs des partis politiques dans les bureaux de vote. Il a, en effet, noté que le nombre d’observateurs représentant les partis dans ces bureaux n’a pas dépassé 4 personnes dans les meilleurs des cas.
Les observateurs de l’OMDH ont souligné également que les citoyens ont eu des difficultés à repérer les bureaux de vote et le numéro d’électeur, alors que d’autres dont les demandes d’inscription sur les listes électorales lors de la dernière étape, ont été rejetées, ont été privés de leur droit de présenter des recours et partant de leur droit de vote. Le rapport a noté que nombre de citoyens ont exprimé leur étonnement en constatant que leurs noms ne figuraient pas dans les listes électorales, alors qu’ils ont confirmé leur inscription par Internet.
Par ailleurs, l’OMDH a critiqué le fait d’interdire des partis ayant appelé au boycott des élections de distribuer leurs tracts et d’exprimer leurs positions dans plusieurs villes. Nombre de militants d’Annahj Addimocrati ont été arrêtés à Rabat, Kénitra et Casablanca. Parmi les personnes appréhendées, l’OMDH cite le président de l’AMDH et ses deux anciens présidents. Néanmoins, le rapport a souligné que cette pratique (interdiction et arrestations) n’était pas systématique.
A noter que l’observation qualitative des élections communales s’inscrit dans le cadre de la concrétisation des recommandations du 9ème Congrès national  de l’OMDH, portant sur la mise en œuvre des droits humains et leur effectivité, principalement les droits économiques, sociaux, culturels et environnementaux, et qui figurent parmi les prérogatives des collectivités territoriales. Cette observation a porté sur l’analyse des programmes électoraux des partis politiques dans le cadre de la campagne électorale dans certaines villes, et aussi à travers la couverture médiatique de cette campagne par les journaux partisans ou indépendants. Elle s’est focalisée également sur l’appréciation de la problématique de la participation politique aux élections.

Mourad Tabet
Samedi 12 Septembre 2015

Lu 989 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs