Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’hiver et le froid s’installent : Le gouvernement Benkirane a-t-il pensé aux zones montagneuses ?




L’hiver et le froid s’installent : Le gouvernement Benkirane a-t-il pensé aux zones montagneuses ?
L’hiver pointe du nez. La pluie est déjà là. La neige et le froid aussi. Et c’est de bon augure pour nos agriculteurs. Ces derniers s’en réjouissent et le gouvernement aussi. La plupart de nos barrages font le plein et la saison agricole s’annonce bonne pour le moment. Cependant, d’autres citoyens vivant dans les hauteurs, marginalisés, enclavés, oubliés et laissés dans l’indifférence totale en souffrent et subissent la vague de froid qui s’est abattue sur les montagnes et les plaines. Avec un hiver qui s’annonce rude et cette vague de froid polaire qui commence à se faire sentir même dans les villes avant même la saison hivernale, nos concitoyens dans les hauteurs souffrent déjà par le manque de bois de chauffe et sa cherté et ont du mal à se déplacer avec les chutes de neige importantes qui ont couvert les montagnes. Du Moyen Atlas au Haut Atlas, en passant par l’Anti-Atlas, une vague de froid fait grelotter  les habitants des montagnes.
Il est certain que  la situation n’est pas encore inquiétante pour nos responsables qui attendent toujours une catastrophe pour réagir comme dans le cas du drame d’Anfgou. La population dans sa grande majorité dans ces zones reculées et enclavées est pauvre et n’a pas les moyens d’affronter les rigueurs de l’hiver. Et encore une fois, les habitants de ces régions se trouvent confrontés à l’éternel problème du bois de chauffe. Ce dernier devient de plus en plus coûteux et n’est plus à la portée de beaucoup de familles. Les subventions pour les communes évoluent en fonction du copinage et du clientélisme en ces temps préélectoraux. Et si les responsables ne prennent pas les initiatives adéquates, on risque fort de vivre des drames semblables à celui d’Anfgou.
En montagne et au sein des familles pauvres, le bois de chauffe est devenu une denrée inaccessible puisque son prix a flambé ces dernières années. Une tonne de bois est vendue dans une coopérative, moyennant 1200 à 1500 dirhams. De plus, il n’est plus subventionné depuis quelques années. Face à cette pénurie, l’Etat, les communes, et les conseils élus doivent intervenir pour offrir du bois à ces populations qui sont vraiment dans le besoin. Et pourquoi pas l’introduire sur la liste des produits subventionnés par la Caisse de compensation pour les zones montagneuses. Plusieurs acteurs de la société civile et des politiques ont souvent recommandé la mise en place d’une Agence nationale de développement des zones montagneuses à l’instar de celles dédiées aux provinces du Sud et du Nord du pays. Mais ce projet est bloqué jusqu’à présent, car on a toujours considéré ces zones montagneuses comme des régions non productives alors que ce sont elles qui procurent une bonne partie de la richesse du pays et approvisionnent les plaines et les villes en eau potable et autres produits tels le bois et les fruits. Ces régions auxquelles on vient d’«offrir» une assistance et une aide alimentaire saisonnière, recèlent d’énormes potentialités et d’indéniables richesses naturelles pour accéder  à un véritable développement durable. Elles disposent d’un sous-sol riche en minerais non exploités ou sous-exploités. Elles regorgent également de zones humides et de sites forestiers d’une valeur environnementale exceptionnelle qui pourraient faire l’objet d’une exploitation touristique d’une grande plus-value dans le cadre de l’écotourisme. Et la liste des atouts de ces zones est assez longue. Le gouvernement de Benkirane préoccupé par ses luttes intestines et ses petits intérêts politiciens  ne semble pas faire grand cas du quotidien de nos concitoyens dans ces zones montagneuses.

KAMAL MOUNTASSIR
Mercredi 5 Décembre 2012

Lu 659 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs