Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’heure de vérité a sonné pour les Olympiques marocains




Le Onze national olympique croisera le fer, ce samedi à partir de 18 heures au stade de Radès, avec son homologue tunisien pour le compte du match retour qualificatif à la CAN des U23 dont les phases finales sont prévues en décembre prochain au Sénégal.
L’équipe marocaine, qui avait regagné Tunis mercredi dernier, abordera cette rencontre avec l’avantage d’un but inscrit au match aller sur penalty transformé par Achraf Bencharki. 
La seconde manche ne sera pas une promenade de santé pour les deux protagonistes qui chercheront à baliser leur chemin pour cette Coupe d’Afrique à enjeu olympique. En effet, les sélections qui atteindront le dernier carré de cette compétition continentale auront à défendre les couleurs de l’Afrique au tournoi de football des JO d’été de Rio en 2016.
Pour cette rencontre, le sélectionneur national, Hassan Benabicha, comptera sur une armada de joueurs qui évoluent au championnat local et qui restent d’ailleurs sur une grande performance réalisée en mai dernier en accédant à la finale du Festival international espoirs de Toulon. Bien entendu, les pros ne seront pas de la partie, à commencer par Hachim Mastour non libéré par l’AC Milan, Soufiane Boufal, beaucoup plus tenté par l’EN A ou encore Ismaïl Hmidat forfait à cause de problème de santé, alors qu’il  avait répondu présent à la convocation lors du match aller.
Une donne qui n’est pas faite pour perturber outre mesure Hassan Benabicha qui savait pertinemment que ce cas de figure est envisageable du moment que cette rencontre ne coïncide pas avec une date FIFA. Ajoutant qu’il a pleinement confiance en ses protégés dépêchés pour cette confrontation, des joueurs qui ont plus de cinq ans de vécu et qui aspirent à conclure en beauté leur parcours olympique en se qualifiant à l’édition de Rio.
Hassan Benabicha a programmé pas moins de quatre séances d’entraînement sur place dont la dernière devait avoir lieu   vendredi au stade de Radès à l’heure du match. Pour le sélectionneur national, l’équipe tunisienne n’est pas une équation inconnue mais il faut être vigilant au plus haut point afin de négocier ce cap sans dégât. Et d’indiquer que l’équipe du Maroc compte dans ses rangs de bons éléments capables de tenir la dragée haute à un adversaire qui aura à prendre quelques risques pour revenir dans la partie. Un élément que les Olympiques marocains doivent exploiter en profitant des espaces dans l’espoir de trouver la faille et de tuer le match.
Du côté des joueurs, une ambiance bon enfant règne au sein du groupe qui se dit déterminé à s’imposer à Radès et à ramener le billet de la CAN des moins de 23 ans dont la première édition avait eu lieu au Maroc.
Pour ce qui est de la participation aux Olympiades, la sélection marocaine compte 7 présences qui coïncident avec les éditions de 1964, 1972, 1984, 1992, 2000, 2004 et 2012.  Quant aux JO de 1968 au Mexique, le Maroc les avait boycottés après que le tirage sort a mis l’EN dans le même groupe que la sélection israélienne.


Raja-Osagouna, le feuilleton continue

Le Raja de Casablanca vient d’émettre sur son site officiel un communiqué dans lequel il fait part des précisions qu’il faut quant à l’affaire dite Christian Osagouna.
Le Raja indique que rien n’a été entrepris jusqu’ici, précisant que le joueur nigérian avait reçu tous ses dus et salaires et qu’il n’avait aucune excuse pour réclamer la résiliation de son contrat.
Sans pouvoir aviser le club, la FIFA ne peut en aucun cas procéder à la résiliation du contrat dudit joueur, même si celui-ci n’a pas reçu trois mois de salaires, rapporte le site, rajacasablanca.com
Le Raja attend toujours la correspondance de la FIFA, de même qu’il avait saisi, via la FRMF, le président du club nigérian d’Enugu Rangers pour l’informer que Christian Osagouna refuse de rejoindre le Raja avec lequel il est sous contrat, conclut le communiqué.  
   




Mohamed Bouarab
Samedi 1 Août 2015

Lu 447 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs