Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’extrême légèreté de deux ministres PPS dans “l’affaire Dr Rajae Ghanimi”




L’extrême légèreté de deux ministres PPS dans “l’affaire Dr Rajae Ghanimi”
L’affaire du prix « commercial » reçu à Londres  par Rajae Ghanimi n’a pas fini de livrer tous ses secrets, révélant ce qui semble bien être une affaire dans l’affaire. Et pour cause. Dans sa chute,  cette médecin contrôleur à la CNOPS est en train d’entraîner deux ministres appartenant au PPS.  Les ministres de la Culture, Amine Sbihi, et de la Santé Houssine El Ouardi, se sont empressés l’un d’adresser un message et l’autre de recevoir la lauréate d’un prix décerné par une boîte d’événementiel basée à Londres.
Les dernières révélations faites par le site d’information arabophone « Rue 20 » confirment l’extrême légèreté de ces deux responsables gouvernementaux.  Amine Sbihi a été le premier à franchir le pas en recevant officiellement dans son bureau ministériel Dr Ghanimi de retour de la capitale londonienne. On voit même le ministre prendre la pose aux côtés de l’heureuse élue, brandissant le prix de la médecin primée.  Question : pourquoi le ministre de la Culture  reçoit-il un médecin dont il n’est pas le ministre de tutelle? L’explication tient en un nom, Abdelaziz Kermane,  l’un des conseillers de M. Amine Sbihi. 
Abdelaziz Kermane, qui  est également membre du comité central du PPS, n’est autre que l’époux de la sœur du Dr Rajae Ghanimi, nous apprend le site d’information «Rue 20». Et justement sur la photo où figure le ministre Sbihi, on peut voir deux autres personnes : le conseiller Kermane  et son épouse (et sœur du Dr Ghanimi). La boucle est bouclée.
24 heures plus tard, le 4 septembre et après que le même conseiller Kermane qui est aussi président d’une association jusque-là inconnue, «Espace et création», a adressé un message de félicitations à sa belle-sœur de médecin, c’est au tour du ministre PPS de la Santé de féliciter Dr Ghanimi en lui envoyant un message où il écrit toute «sa fierté» après qu’elle a reçu «le prix du meilleur médecin arabe».  
Dans son message laudateur, Houcine El Ouardi parle d’un hommage «mérité» au regard des «hautes compétences médicales» et du «capital scientifique» de la lauréate. 
Dans la foulée, le ministre de la Santé loue les efforts scientifiques consentis par la médecin contrôleur dans son action en faveur de la prévoyance sociale.  La direction de la  CNOPS, justement, l’organisme auquel appartient Rajae Ghanimi, a fait preuve de plus de sagesse et de circonspection. Aucun message de félicitations n’a été envoyé «à la meilleure médecin arabe au monde» et aucune réception n’a été organisée en son honneur.
Récapitulons. Deux ministres PPS ont fait preuve d’une insoutenable précipitation, s’engouffrant dans une course effrénée de félicitations et apportant une caution supplémentaire à une imposture.  Le PPS en pointe dans la reconnaissance d’un prix qui n’en était pas un.  
Un  feuilleton abracadabresque où  liens familiaux et politique se sont mêlés à l’invraisemblable histoire d’un prix qui a suscité fierté puis  gêne nationale. 

Narjis Rerhaye
Vendredi 19 Septembre 2014

Lu 2126 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs