Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'exercice du bénévolat dans la médecine dentaire

Des congressistes appellent à Marrakech à la création d’un cadre légal




La réalité du cadre légal du bénévolat en médecine dentaire et ses perspectives ont été, jeudi à Marrakech, au centre d'une rencontre organisée dans le cadre du 1er Congrès africain de médecine dentaire et d'implantologie (Marrakech 27-30 janvier).
Cette table ronde était destinée à débattre des moyens de développer la loi sur l'exercice du bénévolat en médecine dentaire et d'étudier la question de l'assurance des médecins dentaires bénévoles et les bénéficiaires des différents risques professionnels.
Dans une déclaration à la MAP, le président du Réseau marocain social de la médecine dentaire, Dr. Mounir Al Hamdi, a souligné que cette table ronde a constitué une occasion pour l'examen de l'absence de cadre légal des actions sociales de la médecine dentaire et l'ouverture d'un dialogue avec le ministère de la Santé et le Secrétariat général du gouvernement sur le développement de la législation régissant la médecine dentaire afin que les médecins puissent adhérer au bénévolat.
L'actualisation de cette loi, a-t-il souligné, est de nature à créer un cadre légal pour l'exercice du bénévolat dans la médecine dentaire, ajoutant que cette rencontre constituait une occasion pour plaider en faveur de la reconnaissance du Réseau national marocain des actions sociales de la médecine dentaire, qui rassemble plus de 8 associations de médecine dentaire concernées par l'action sociale.
La mise en place de lois est de nature à protéger les médecins dentaires dans leur exercice de l'action sociale en dehors de leurs cabinets, ce qui incitera les médecins à adhérer davantage aux actions à caractère social pour permettre aux populations défavorisées de bénéficier de leurs services dans la santé de la bouche et des dents, a ajouté M. Al Hamdi.
Organisé par l'Association africaine de médecine dentaire et d'implantologie, ce 1er Congrès africain de médecine dentaire et d'implantologie a connu la participation de 1.500 médecins issus de 15 pays africains.
Les organisateurs entendaient réunir toutes les facultés de médecine dentaire en Afrique pour échanger et s'informer sur les différentes expériences académiques dans le but de promouvoir la recherche scientifique au niveau africain.
Ce congrès a offert aux participants plus de 150 conférences animées par des conférenciers de haut niveau issus de 47 pays, en plus de 80 communications affichées et une quarantaine d'ateliers.
En marge de ce congrès, ont été organisées une exposition du matériel dentaire qui a réuni une centaine d'exposants ainsi que la 2ème Conférence des doyens des facultés de médecine dentaires africains.
 

Mercredi 3 Février 2016

Lu 1009 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs