Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'enquête confirme le suicide par pendaison de Robin Williams




L'enquête confirme le suicide par pendaison de Robin Williams
L'acteur de légende Robin Williams s'est bien suicidé par pendaison le 11 août 2014 et aucune trace d'alcool ni de drogue n'a été décelée dans son organisme, a révélé vendredi la police concluant son enquête sur cette disparition qui a ému le monde entier. L'enquête de près de trois mois a déterminé que la cause du décès est "l'asphyxie par pendaison", et que la mort du comédien était la conséquence d'un "suicide", indique un communiqué sur le site de la police de Marin County, près de San Francisco. L'enquête, conduite par le coroner (officier chargé d'enquêter en cas de décès) de Marin County, Robert Doyle, précise que l'acteur a essayé de s'entailler le poignet gauche. Aucun message évoquant son intention de mettre fin à ses jours n'a été trouvé autour de lui. Robin Williams s'est tué à son domicile de Tiburon, au nord de San Francisco, le 11 août. Il souffrait d'une grave dépression et d'un début de maladie de Parkinson, avait alors indiqué sa femme Susan Schneider. Le bilan de l'enquête précise que l'acteur était sobre au moment où il s'est donné la mort, et qu'il n'avait pas non plus pris de drogues ou de médicaments en grande quantité. "Les examens toxicologiques ont révélé l'absence d'alcool ou de drogues illicites (...) Des médicaments nécessitant une ordonnance ont été détectés en concentration thérapeutique", détaille le rapport. "Ses antécédents médicaux rapportés par certaines sources incluent la dépression, la maladie de Parkinson et récemment une paranoïa croissante", est-il écrit dans une version plus longue du rapport du coroner, obtenue par l'AFP. Robin Williams présentait des symptômes de la maladie de Parkinson depuis 2011, notamment un tremblement au bras gauche et un ralentissement de la motricité de la main gauche. Le diagnostic est tombé en novembre 2013. Bien qu'il souffrait de dépression de manière intermittente "pendant la majeure partie de sa vie à l'âge adulte", il n'était pas connu pour avoir des idées ou un comportement suicidaires, selon le rapport. L'acteur à la carrière de quatre décennies, virtuose du rire comme des larmes à l'écran, était l'un des comédiens les plus talentueux et célébrés de sa génération, récompensé d'un Oscar et deux Emmys.


AFP
Lundi 10 Novembre 2014

Lu 661 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs