Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’armée ukrainienne reprend la ville de Slaviansk aux séparatistes

La réunion du "groupe de contact" Ukraine, Russie, OSCE, et insurgés n'a pas eu lieu




L’armée ukrainienne  reprend la ville de Slaviansk aux séparatistes
Le drapeau national ukrainien flottait à nouveau samedi sur la ville de Slaviansk, bastion séparatiste dans l'est du pays repris par les forces de Kiev. Les télévisions ukrainiennes ont montré cette image symbolique, alors que le nouveau ministre de la Défense Valeriï Gueleteï, rapidement arrivé à Slaviansk, saluait les soldats devant le bâtiment du conseil municipal où s'entassaient des armes anti-char et des munitions retrouvées sur place. 
Le président Petro Porochenko avait donné plus tôt dans la journée l'ordre de hisser les couleurs ukrainiennes à Slaviansk pour marquer solennellement cette première victoire importante qui pourrait constituer un tournant dans "l'opération antiterroriste" destinée à reprendre le contrôle des zones rebelles prorusses de Donetsk et Lougansk, alors que la diplomatie piétine. 
Kiev a également annoncé, samedi soir, avoir repris aux rebelles Kramatorsk. La situation est très difficile. Les terroristes se retranchent dans les grandes villes et nous avons beaucoup d'épreuves devant nous", a déclaré le président ukrainien. Devant l'avance des forces de Kiev, les combattants rebelles et leur principal chef Igor Strelkov (accusé par Kiev d'être un colonel du renseignement militaire russe) ont quitté Slaviansk dans la nuit et une grande partie des combattants ont fui Slaviansk. 
Des responsables séparatistes ont cherché à présenter ce retrait comme un succès partiel, puisque les combattants ont réussi à éviter d'être encerclés et faits prisonniers. Denis Pouchiline, l'un de ses principaux leaders, a reproché avec amertume à la Russie de ne pas avoir soutenu efficacement les insurgés. 
En fin de journée, le Premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk annonçait que "l'opération militaire de libération de Slaviansk et Kramatorsk était terminée" et donnait l'ordre à toutes les administrations d'y rétablir leur fonctionnement normal.  
Les efforts diplomatiques, encouragés par les grands pays occidentaux, étaient censés déboucher samedi sur une réunion du "groupe de contact" rassemblant Ukraine, Russie et OSCE, avec la participation des insurgés. Mais celle-ci n'a pas eu lieu, sans qu'on sache si elle était repoussée à plus tard ou annulée. Toujours pas de cessez-le-feu en vue, les responsables ukrainiens estimant que sans le rétablissement du contrôle de la frontière, il offrirait aux rebelles l'occasion de recevoir des renforts de Russie. 
 

AFP
Lundi 7 Juillet 2014

Lu 299 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs