Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'armée syrienne se prépare à de nouveaux assauts

Lakhdar Brahimi en Iran pour trouver une issue au conflit




L'armée syrienne se prépare à de nouveaux assauts
L'armée syrienne, soutenue par le Hezbollah libanais, se préparait lundi à lancer de nouveaux assauts au nord de Damas au lendemain de la prise de la ville clé de Yabroud à des rebelles divisés.
Les soldats s'apprêtaient à attaquer trois localités rebelles dans les montagnes du Qalamoun pour fermer hermétiquement la frontière entre la Syrie et la plaine de la Békaa, dans l'est du Liban voisin.
"L'armée va lancer des opérations dans toutes les régions où se trouvent les groupes terroristes armés", a affirmé une source de sécurité à Damas. "L'objectif final (...) est de sécuriser entièrement la frontière et de fermer tous les points de passages avec le Liban".
 L'offensive se concentre désormais sur Rankous (au sud de Yabroud), Flita et Ras al-Maara (au nord-ouest), a-t-elle ajouté.
 A Yabroud, dernier bastion rebelle d'importance dans le Qalamoun, au nord de Damas, l'armée a hissé le drapeau syrien sur la place principale au lendemain de la prise de la ville après des mois de combats avec les rebelles.
 Selon une source proche du Hezbollah dans la Békaa, le dernier assaut a été rapide grâce à une opération audacieuse menée par un commando du mouvement chiite libanais Hezbollah, qui a abattu 13 chefs rebelles de la ville, ce qui a totalement désorganisé les insurgés.
 Parmi les chefs rebelles tués se trouvait Abou Azzam al-Koweiti, auteur de l'enlèvement en décembre de 13 religieuses finalement libérées il y a une semaine, selon la même source.
 "Nous avons tué leurs principaux chefs et ils ont été totalement déroutés", avait expliqué un commandant syrien à l'AFP dimanche à Yabroud.
 Ce recul de la rébellion illustre à nouveau les divisions qui l'affaiblissent, alors que les appels de l'opposition politique à la communauté internationale pour envoyer des armes aux insurgés n'ont pas été suivis d'effet.
 Le commandant syrien a aussi fait état d'accrochages entre des rebelles qui considéraient que la partie était perdue et les jihadistes du Front al-Nosra, qui entendaient se battre jusqu'au bout à Yabroud.
 Un combattant local d'Al-Nosra a expliqué sur sa page Facebook que la plupart des rebelles s'étaient retirés de la ville par surprise, laissant les jihadistes combattre seuls dimanche.
 A Yabroud, des soldats épuisés ont cependant raconté dimanche à l'AFP un combat âpre à Yabroud où s'étaient postés des dizaines de tireurs embusqués.

AFP
Mardi 18 Mars 2014

Lu 504 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs