Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'amitié entre vaches est essentielle pour leur santé




L'amitié entre vaches est essentielle pour leur santé
Une étude britannique de l'université d'Exeter va bientôt porter sur… l’amitié entre vaches. The Telegraph rapporte que pendant trois ans, le comportement des vaches de la ferme d’Orway Porch à Cullompton (Royaume-Uni) sera observé pour mieux comprendre la dynamique de groupe du troupeau. Elles porteront des «colliers de proximité» diffusant des signaux radio afin de déterminer le type de relation qu'elles entretiennent.
Les résultats permettront de comprendre comment les relations sociales entre vaches affectent leur santé, leur bien-être et leur stress et donc altèrent directement leur productivité.
Le docteur Darren Croft de l’université d’Animal Behaviour Research Group explique:
 «De nouvelles études sur les populations d'animaux sauvages soutiennent l'idée que la structure du groupe et les relations entre les animaux affectent leur santé et leur bien-être.»
Les producteurs laitiers britanniques produisent des milliards de litres de lait chaque année, suffisamment pour remplir 2.000 piscines de taille olympique. Trouver un rapport entre les relations des vaches et la production de lait pourrait améliorer le rendement et la qualité de ce dernier.
Cette étude fait écho aux recherches de Krista McLennan, en doctorat à l’université de Northampton. Le Daily Mail explique qu'en mesurant le rythme des battements de cœur et le taux de cortisol (une hormone qui réagit au stress) des vaches, la jeune chercheuse a découvert que ces dernières étaient nettement plus sereines entourées… de leurs meilleures amies! Dans un troupeau, les vaches tissent des liens particuliers avec certains animaux et ont tendance à passer leur temps à leurs côtés.
Krista McLennan explique que lorsque les vaches ont leurs meilleures copines près d'elles, leur rythme cardiaque ralentit. A l'inverse, lorsqu'elles sont entourées de vaches inconnues, ou choisies au hasard, elles sont nettement plus anxieuses.
La scientifique encourage les agriculteurs à être plus attentifs à leurs vaches, souvent séparées lors de visites chez le vétérinaire ou le changement de place du troupeau:
 «Si nous pouvons encourager les éleveurs à garder un œil sur ces vaches qui aiment garder leurs amies avec elles, cela pourrait avoir de réels avantages, tels que l'amélioration du rendement laitier et la réduction du stress pour les animaux, ce qui est très important pour leur bien-être.»


Slate.fr
Lundi 6 Août 2012

Lu 211 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs