Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’alternance entre les sardiniers du Sud continue à faire des vagues

Levée de boucliers des armateurs, des marins et des industriels




L’alternance entre les sardiniers du Sud continue à faire des vagues
La nouvelle liste des bénéficiaires du principe d’alternance entre les sardiniers continue à faire des vagues. Les rangs des mécontents ne cessent d’enfler de jour en jour. Une coalition regroupant 12 associations de professionnels de la  pêche à Dakhla a  débarqué hier à Rabat pour dénoncer la liste des nouveaux bénéficiaires et de protester contre la situation du secteur dans les ports du Sud du Maroc. 
Mais, il n’y a pas que ces acteurs associatifs qui sont en colère, les commandants et les marins du port du Dakha le sont également. Ils observent depuis samedi une grève illimitée pour protester contre le principe d’alternance tel qu’il  a été conçu par les autorités publiques. Ils menacent même de recourir à d’autres formes de protestation plus musclées pour faire entendre leur voix. 
Les industriels de la région sont eux aussi en train de hausser le ton.  Une lettre  vient d’être adressée au ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime par l’Association industrielle des produits de  mer d´Oued Eddahab (AIPMOD). Elle met en cause certaines parties qui semblent être derrière la confection  desdites listes avec la complicité de la direction de la pêche maritime. 
Les rédacteurs de cette lettre ne vont pas par quatre chemins. Pour eux, la liste  des 70 bateaux qui doivent rester en place durant la campagne 2014, a été concoctée par «quatre  armateurs  d’Agadir  en plus des deux présidents des Chambres de pêche d’Agadir et de Casablanca choisis par le ministère de la Pêche. Une décision prise sans  implication   des opérateurs de Dakhla et notamment des industriels.
Pis, les personnes choisies par le département des pêches sont accusées également de favoritisme et  de tentative de monopolisation du secteur. La lettre explique que derrière le nombre de 40 bateaux de pêche pélagique autorisés à pénétrer dans les pêcheries de la zone «C» se cachent 10 propriétaires seulement. 
Un coup dur pour l’emploi dans cette région puisque, selon  l’AIPMOD, seuls 11 % des captures totales de Dakhla  sont transformées localement et le reste est envoyé par ces armateurs  en dehors de cette ville.
Les signataires de la lettre de l’AIPMOD vont plus loin. Ils estiment être les premiers visés par cette liste puisque  sur les 35 bateaux qui devraient quitter la zone «C», 17 appartiennent aux industriels de cette association.  Un état de fait difficile à digérer d’autant que le principe d’alternance a été conçu pour faire profiter les autres armateurs et pêcheurs du fruit des richesses halieutiques de la zone «C» pendant un an permettant donc une rotation continue entre des bateaux et non au profit de certains armateurs en particulier. 
Pour mettre fin à cette situation, ces industriels  exigent l´établissement d´un nouveau zoning et la création d’une nouvelle immatriculation pour la ville de Dakhla comme ce fut le cas dans d’autres ports du Maroc dont les flottes ont une immatriculation spécifique afin de permettre que les ressources halieutiques restent dans la région et qu’elles soient transformées sur place créant ainsi de l’emploi et de la richesse in-situ. 

Hassan Bentaleb
Mercredi 19 Mars 2014

Lu 920 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs