Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’allaitement maternel, source de toutes les vertus

Campagne nationale organisée par le ministère de la Santé




L’allaitement maternel, source de toutes les vertus
Est-il encore besoin de le rappeler, que rien ne vaut le lait maternel. On ne lui connaît que des  vertus! C’est le message véhiculé par le ministère de la Santé à travers une campagne qu’il a organisée récemment sous le signe «Allaitement maternel, tous concernés». L’occasion de promouvoir une pratique qui, malgré tous ses bienfaits, accuse une sérieuse baisse, les chiffres officiels du ministère de la Santé en faisant foi et font écho des nouvelles réalités. 
Ainsi, il apparaîtrait que si en  1992, 51% des enfants étaient nourris exclusivement au sein durant les six premiers mois, en  2004 selon  l’enquête nationale sur la population et santé de la famille (ENPSF), ils n’étaient plus que 32%. Ce taux a accusé une nette baisse  en 2011 (ENPSF) où il est passé à 27,8%. Par ailleurs, la mise au sein précoce durant la demi-heure qui suit l’accouchement n’est pratiquée que par 26,8% des femmes, selon la même source. Et pourtant, l’OMS recommande de donner l’enfant à la mère juste après l’accouchement pour que s’établisse un contact cutané. C’est bien regrettable de faire fi de toutes ces recommandations, déplorent les spécialistes, car le lait maternel constitue un aliment unique, évolutif, qui répond parfaitement aux besoins nutritionnels et affectifs du bébé et aide à prévenir certains troubles alimentaires. Par ailleurs, le lait maternel réduit la morbidité et la mortalité infantile, renforce l'immunité du bébé, protège contre les infections hypoallergéniques et prévient certains troubles alimentaires.  Il constitue aussi un aliment unique, qui répond parfaitement aux besoins nutritionnels et affectifs du bébé, lequel, si nourri au sein, semble également moins sujet à l'obésité durant l'enfance et l'adolescence. Son système de défense immunitaire est beaucoup plus résistant aux maladies, notamment les infections.
Ce phénomène  de régression trouve facilement son explication  dans les divers changements qu'a connus notre société, notamment le développement de l'industrie alimentaire avec l'avènement des laits pasteurisés, des laits de vache concentrés et en poudre. Le travail des femmes et toutes les contraintes qui s’ensuivent sont également pointés du doigt. Et c’est dans un souci de renverser la tendance, autant faire se peut,  que plusieurs activités nationales et régionales de sensibilisation et d'information des médias et de la population ont été  organisées tout au long de cette campagne en vue de promouvoir la pratique de l'allaitement maternel en général et la mise au sein précoce durant les six premiers mois en particulier. 
Les journées scientifiques ciblaient  particulièrement les professionnels de santé des secteurs public et privé, les instituts de formation des cadres de la santé, les  facultés de médecine et des sciences ainsi que les ONG pour mener des actions de sensibilisation de proximité auprès de la population.
Allons, les mamans, qu’attendez-vous pour donner le sein à votre bébé. Que du bonheur !

M.N
Lundi 30 Décembre 2013

Lu 903 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs