Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'aéroport de Tripoli toujours théâtre d’affrontements

En une semaine les combats ont fait 47 morts




L'aéroport de Tripoli toujours théâtre d’affrontements
Plus de 47 personnes ont été tuées en une semaine de combats entre milices rivales pour le contrôle de l'aéroport de Tripoli théâtre dimanche des affrontements les plus violents, sur fond de lutte d'influence qui risque de plonger la Libye dans la guerre civile. L'aéroport est fermé depuis le début le 13 juillet des combats qui ont fait jusqu'à samedi soir au moins 47 morts et 120 blessés, a indiqué à l'AFP dans la nuit de dimanche à lundi, un porte-parole du ministère de la Santé.  L'aéroport de Tripoli est fermé depuis le lancement le 13 juillet d'une attaque menée par une alliance de milices islamistes et de milices de la ville de Misrata (200 km à l'est de Tripoli). Leur objectif: chasser des brigades de Zenten (170 km au sud-ouest de Tripoli) de l'aéroport que ces dernières contrôlent depuis 2011, comme plusieurs autres sites militaires et civils dans le sud de la capitale.  Deux avions ont été ravagés par les flammes après avoir été touchés par des roquettes. Les deux compagnies nationales ont ainsi déploré la perte d'un Airbus A330 et d'un Bombardier CRJ900. Les combats se sont étendus à d'autres sites occupés par les Zentanis sur la route de l'aéroport où des explosions étaient entendues depuis le centre-ville. 
 Depuis le déclenchement des hostilités, des dizaines de roquettes ont été tirées sur l'aéroport, endommageant plusieurs installations ainsi que plus d'une dizaine d'avions libyens. Les combats de cette semaine ont suscité l'inquiétude de la communauté internationale et poussé l'ONU à évacuer sa mission en Libye. 
 En début de soirée, les combats avaient cessé autour de l'aéroport, selon une source, affirmant que les ex-rebelles Zentanis ont repoussé les attaques contre leurs positions. Des affrontements continuaient toutefois à opposer les deux camps, notamment, dans la banlieue ouest de la ville. 
L'Union européenne (UE) a fait part de sa préoccupation après les nouveaux affrontements dans lesquels cinq civils ont péri dimanche, selon un responsable local. "L'UE rappelle dans un communiqué que les attaques contre les aéroports civils constituent une violation du droit international". 
Ces combats ont ravivé les craintes d'un conflit plus large. 
 

AFP
Mardi 22 Juillet 2014

Lu 218 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs