Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’absence d’une représentation de l’ONMT au Brésil se fait sentir


Lors du premier Forum économique Maroc-Brésil à Marrakech, des conventions ont été signées pour favoriser de réelles opportunités d'affaires entre les deux pays



L’absence d’une représentation de l’ONMT au Brésil se fait sentir


Après des relations entre le Maroc et le Brésil qui remontent au 18ème Siècle, il était vraiment temps de réunir et opérateurs économiques et institutionnels marocains et brésiliens dans le cadre d’un conclave. C’est, d’ores et déjà, chose faite avec la première édition du Forum économique Maroc-Brésil organisée à la ville ocre le 22 novembre dernier. En effet, les participants à cet événement ont justement mis en exergue le caractère de complémentarité des relations économiques entre les deux pays avant d’examiner notamment les moyens de développer les échanges commerciaux bilatéraux, lever les obstacles à leur croissance et promouvoir les opportunités d'investissement.
En termes d'attractivité économique, c’est la présidente de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Meriem Bensaleh Chaqroun, qui a pris la parole en présentant aux opérateurs économiques brésiliens les atouts du Royaume. 
«Ce qui permet au pays d'être une passerelle d'accès à l'Europe, aux Etats-Unis et à plusieurs pays méditerranéens, c’est justement une vision économique judicieuse impulsée par le Souverain ainsi que les accords de libre-échange signés par le Maroc avec plus de 30 pays. C’est grâce aussi à des plans sectoriels ambitieux, à un cadre légal et institutionnel moderne, à des infrastructures performantes et à une bonne connectivité», précise-t-elle avant d’ajouter qu’en plus de ces atouts, les entreprises marocaines se sont fortement positionnées en Afrique où le Maroc a développé une réelle expertise, notamment dans le secteur bancaire, les télécoms et le BTP.
Et de conclure que «ces avantages regroupant à la fois un environnement des affaires adéquat, des infrastructures et une connectivité compétitifs et une position de hub sont certes les nôtres mais peuvent devenir les vôtres».
Son alter ego brésilien, en l’occurrence le président du LIDE (Grupo de Lideres Empresariais-patronat brésilien), Joao Doria a relevé, de son côté, que la forte participation des hommes d'affaires des deux pays constitue un témoignage concret de l'excellence des relations entre le Maroc et le Brésil, qui ont connu un nouvel élan depuis la visite de SM le Roi Mohammed VI au Brésil en 2004.
Le patron des patrons brésiliens a fait savoir, dans ce sens, que le Bureau du tourisme brésilien compte ouvrir prochainement une représentation au Maroc en vue de promouvoir le tourisme entre les deux pays.
Pour une bonne nouvelle, c’en est bien une! Cependant, certains professionnels marocains du tourisme jettent un pavé dans la mare. En fait, ils ne comprennent pas pourquoi l’ONMT n’a pas d’antenne au Brésil, si réellement l'ambition du Maroc est de se hisser parmi les 20 premières destinations touristiques mondiales comme l’a déclaré le ministre marocain lors de cette rencontre ! Ils soulèvent ainsi qu’une représentation marocaine sera dans le but d’essayer justement de drainer une partie des 54 millions de Brésiliens qui voyagent chaque année en dehors de leur pays. Le la est ainsi donné sachant qu’une convention a justement été signée entre la compagnie Royal Air Maroc (RAM) et le LIDE par respectivement le président directeur général, Driss Benhima et le président Joao Doria. En vertu de cet accord, RAM s'engage à offrir des prix préférentiels pour les sociétés affiliées au LIDE. D’après les responsables de RAM, ces déplacements concernent tout le réseau de la compagnie et les voyageurs brésiliens pourront ainsi de Casablanca se rendre à n’importe quelle destination de leur choix. Aussi, ils insistent sur le fait qu’il s’agit là d’une opportunité idoine pour l'affermissement de la coopération économique entre les deux pays. Pour rappel, RAM a relancé l’année dernière une liaison aérienne directe entre Casablanca et Sao Paulo à raison de 3 vols hebdomadaires. 
Pour sa part, le ministre de l'Agriculture et de la Pêche maritime, Aziz Akhanouch, a indiqué que la forte mobilisation brésilienne pour ce forum économique, montre toute l'importance accordée à l'intensification des échanges commerciaux et des opportunités d'investissement tout en précisant que les échanges commerciaux entre le Maroc et le Brésil sont en augmentation constante depuis 2009 et représentent plus de 2 milliards de dollars en 2013 (soit, une augmentation de 112 % depuis 2009). Dans la foulée, il a mis en relief que la balance commerciale est excédentaire pour le Maroc depuis 2011 et, hors pétrole, le Maroc est devenu le 1er pays arabe exportateur vers le Brésil. 
De fil en aiguille, il a appelé les opérateurs marocains à multiplier les opportunités commerciales et à tirer profit des vastes perspectives de collaboration. 
Par ailleurs, une première convention a été signée par la présidente de la CGEM et le président du LIDE, qui porte notamment sur l'accompagnement du secteur privé pour créer de nouvelles opportunités de développement économique entre les deux pays.
Organisée par la CGEM et l'Association du patronat brésilien (LIDE), la première édition du Forum Maroc-Brésil, qui vise la promotion des échanges commerciaux entre le Maroc et le Brésil, favorisera de réelles opportunités d'affaires pour les opérateurs économiques des deux pays grâce aux rencontres B2B…
 

Meyssoune Belmaza
Lundi 24 Novembre 2014

Lu 679 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs