Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’abattage clandestin fait des ravages à Casablanca

Selon des professionnels, plus de 70 % de la viande consommée en provient




L’abattage clandestin fait des ravages à Casablanca
Des affaires de viandes impropres à la consommation, il y en a plusieurs à Casablanca, selon des professionnels de la place, qui affirment que ce type de viandes est souvent issu de l’abattage clandestin. Dans une déclaration à Libé, Abdelali Ramou, vice-président de la Fédération interprofessionnelle de la viande rouge, affirme que «  plus de 70 % de la viande consommée par les Casablancais provient de l’abattage clandestin ou des souks périphériques, lesquelles viandes ne sont soumises à aucun contrôle vétérinaire ». A en croire le même professionnel, « pratiquement tous les quartiers de la ville connaissent cette pratique illicite. Même des hôtels et des restaurants de Casablanca s’approvisionnent en viande issue de l’abattage clandestin ».
Il suffit, insiste-t-il, de faire une tournée au niveau de certains quartiers pointés du doigt et des souks connus pour ce type de viande, comme par exemple, Souk « Sbite », « Had Soualem », « Khmis Médiouna », « Bouskoura » ou « Ain Harouda » pour s’en rendre compte. Il ajoute, non sans colère, que « la viande issue de l’abattage clandestin pose un sérieux problème. Des individus qui vendent ce type de viande, on les voit partout. Et les autorités chargées du contrôle n’assument pas leur mission». Ce dernier, qui est également président de l’Association nationale des chevillards, a confié à Libé que dans lesdits souks, les abattages se font à 2h - 3h du matin en l’absence de vétérinaires ou de techniciens. Pourtant, affirme-t-il, « ces viandes arrivent sur le marché casablancais avec un cachet attestant qu’elles ont fait l’objet d’un contrôle vétérinaire. Ce qui est absolument faux».
Notre interlocuteur n’a pas manqué de rappeler, par ailleurs, que la Fédération interprofessionnelle de la viande rouge «  n’a cessé de mettre en garde les autorités locales contre cette pratique». Et «  nous espérons qu’elles ne feront pas la sourde oreille, comme toujours», a-t-il lancé, ajoutant que « les professionnels commencent sérieusement à ressentir les conséquences de cette pratique clandestine ».
A Casablanca, les histoires de saisie de viandes ne manquent pas. Une quantité de 16,700 kg de viande bovine avariée a été saisie, ce mardi 22 avril, chez un marchand ambulant  à Ben M’sik par les services sécuritaires de cet arrondissement, a-t-on appris mercredi de source policière. Cette viande  incriminée a été saisie au cours d’une récente opération de contrôle effectuée en présence des services vétérinaires de l’arrondissement de Sbata, qui ont affirmé le caractère impropre à la consommation de la viande dont la couleur et l’odeur étaient « suffisamment édifiantes », a-t-on souligné.
L’on se rappelle le scandale de Derb Ghallef où deux tonnes de viande rouge périmée provenant de l’abattage clandestin ont été saisies en 2005. Quelque 12 autres tonnes de viande rouge avaient été saisies au cours de cette même année. 

Naîma Cherii
Vendredi 25 Avril 2014

Lu 1426 fois


1.Posté par pauvresbetes le 27/04/2014 08:01
je n'ose imaginer lessouffrances vraiement atroces et insoutenables des animaux, mais ça il s'en fichent
les animaux sont égorger( surement) dans leur sommeil, à 2 heures du matin
je leur souhaite l'enfer

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs