Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’Unesco relance le débat sur les web-radios au Maroc




Faute de reconnaissance juridique des radios communautaires, on devrait débattre d’abord de la qualité et de la pertinence des web-radios. L’Unesco se penche sur le sujet pour mettre la lumière sur un phénomène qui commence à prendre de l’ampleur. De nombreux activistes civils ou de journalistes s’efforcent de donner forme à cette idée consistant à informer, divertir et cultiver les internautes, notamment de proximité. Le journalisme citoyen ou alternatif serait très prisé, les acteurs associatifs voudraient certainement pallier les insuffisances des médias publics.
L’on n’évoque pas bien évidemment les web-radios des antennes déjà sur place à l’hertzien, celles-ci ont leur plate-forme juridique particulière et leurs activités professionnelles. On braque les projecteurs surtout sur les web-radios des structures associatives ou des individus. A Ouarzazate, Zagora, Fès, Agadir, Tétouan, Nador ou encore à Errachidia, des web-radios sont déjà opérationnelles.
La rencontre de  ce vendredi à Rabat et à laquelle l’Unesco a convié nombre d’activistes dans le domaine constitue une opportunité pour évaluer le chemin parcouru et envisager les perspectives d’avenir. L’expérience reste certes insuffisante, mais l’avenir est prometteur notamment grâce à l’acquisition de l’expérience et la maturité professionnelle.
Les participants prendraient ainsi connaissance d’un rapport sur l’état des lieux des web-radios au Maroc. Experts et intervenants publics devront s’exprimer à ce sujet, dont le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Mustapha Khalfi et Jamal-Eddine Naji, directeur général de la Haute autorité de la communication audiovisuelle. Les expériences internationales seront évoquées. Ainsi, la rencontre verra l’intervention de Michael Millward, représentant de l'Unesco au Maghreb et d’Emmanuel Bouterrin, président de l'AMARC.
En fin de matinée, un panel, modéré par Jamal-Eddine Naji, permettra de faire état des retours d'expérience des web-radios marocaines. L'après-midi sera consacrée à deux ateliers de formation pour les participants dirigeant ou travaillant dans une web-radio : "Plaidoyer pour la reconnaissance juridique des radios communautaires/associatives" et  "Management d'une web-radio".

Mustapha Elouizi
Vendredi 19 Février 2016

Lu 1104 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs