Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'Ukraine promet plus d'autonomie à l'Est

Une grande partie des forces russes ont quitté le territoire




L'Ukraine promet plus d'autonomie à l'Est
Le président ukrainien Petro Porochenko a promis mercredi une plus grande autonomie à l'est séparatiste, où la trêve est globalement respectée, alors que les rebelles exigent leur indépendance dans cet épineux règlement du conflit suivi de près par les Occidentaux.
Après plusieurs jours d'atermoiement, l'Union européenne devait trancher mercredi sur l'application de nouvelles sanctions économiques contre la Russie en fonction de la situation sur le terrain et de l'avancée des pourparlers de paix depuis la signature vendredi à Minsk d'un "protocole" de cessez-le-feu entre Kiev et les rebelles. 
La situation dans l'est de l'Ukraine a "changé radicalement" depuis l'entrée en vigueur de la trêve, s'est félicité M. Porochenko lors d'une réunion du conseil des ministres.
"Avant l'annonce du cessez-le-feu, l'Ukraine perdait chaque jour des dizaines de vies de ses héros", a-t-il souligné, au lendemain d'un entretien téléphonique avec son homologue russe Vladimir Poutine confirmant sa détermination à trouver une issue pacifique au conflit.
 Mais "l'Ukraine n'a fait aucune concession sur son intégrité territoriale", a déclaré M. Porochenko, en faisait allusion à la signature à Minsk d'un document en douze points qui accorde notamment un "statut spécial" aux régions de Donetsk et Lougansk, deux fiefs rebelles, pour la mise en place d'un "gouvernement autonome provisoire" et la tenue d'élections locales anticipées.
Porochenko a annoncé qu'il soumettrait au parlement un projet de loi garantissant plus d'autonomie à l'Est tout en précisant qu'il fermait la porte à toute discussion "sur une fédéralisation ou sur une quelconque séparation" (des régions de l'Est).
 "La loi sur une administration autonome temporaire pour les districts de Donetsk et Lougansk fournit un statut qui maintient ces régions en Ukraine", a-t-il insisté.
Mais les séparatistes prorusses souhaitent l'indépendance de leur territoire et non un maintien au sein du pays avec des pouvoirs renforcés comme souhaité par le président ukrainien, a affirmé peu après à l'AFP un responsable des rebelles.
 "Nous ne prévoyons pas de demeurer une partie de l'Ukraine", a déclaré Andreï Pourguine, le vice-Premier ministre de la République populaire de Donetsk proclamée par les rebelles.
Par ailleurs, le président ukrainien Petro Porochenko a affirmé mercredi que la majeure partie des troupes russes présentes en Ukraine avaient quitté le territoire, cinq jours après l'entrée en vigueur d'un cessez-le-feu pour mettre fin au conflit dans l'Est.
 "Selon la dernière information que j'ai reçue de nos services de renseignement, 70% des forces russes ont été retirées", a déclaré le président en conseil des ministres, selon le site internet de la présidence. "Ceci nous fait espérer en l'avenir des initiatives de paix". 

AFP
Jeudi 11 Septembre 2014

Lu 435 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs