Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’Ukraine accuse la Russie de vouloir diviser le pays

L'administration de Kharkiv libérée des séparatistes




L’Ukraine accuse  la Russie de vouloir diviser le pays
Le Premier ministre ukrainien, Arseni Iatseniouk, a accusé lundi la Russie de mettre en oeuvre "un plan pour démembrer l'Ukraine", à travers les incidents dans l'est du pays.
Ces incidents font partie d'un "plan pour déstabiliser la situation, pour qu'une armée étrangère passe la frontière et envahisse le territoire ukrainien, ce que nous ne permettrons pas", a affirmé M. Iatseniouk lors d'une réunion du gouvernement retransmise en direct à la télévision.
"Ce scénario est écrit par la Fédération de Russie et son seul but est de démembrer l'Ukraine," a-t-il poursuivi.
La tension était brusquement montée dimanche dans l'est russophone de l'Ukraine, où des manifestants pro-russes avaient attaqué et pris le contrôle de bâtiments officiels dans les grandes villes de Kharkiv, Lougansk et Donetsk.
M. Iatseniouk a indiqué avoir envoyé le ministre de l'Intérieur Arsen Avakov à Kharkiv et le vice-Premier ministre chargé des questions de sécurité, Vitali Iarema, à Donetsk pour rétablir la situation.
M. Avakov avait indiqué plus tôt lundi matin sur sa page Facebook que le bâtiment de l'administration régionale de Kharkiv "a été totalement libéré des séparatistes".
Une journaliste de l'AFP sur place a constaté que les fonctionnaires ukrainiens avaient bien repris le contrôle du bâtiment, même si quelques manifestants pro-russes restaient à proximité. Quelques dizaines de manifestants pro-européens se trouvaient également sur la place devant le bâtiment.
Les manifestants pro-russes qui avaient pris le contrôle dimanche soir de l'administration régionale de Kharkiv, ville russophone de l'est de l'Ukraine, ont été délogés, a annoncé lundi matin le ministre de l'Intérieur ukrainien sans préciser si la force avait été employée.
Le bâtiment "a été totalement libéré des séparatistes", a écrit Arsen Avakov sur sa page Facebook. "Merci à ceux qui ont apporté leur aide", a-t-il ajouté, sans plus de détails sur l'opération.
Le ministre laisse toutefois entendre qu'il se trouve sur place, écrivant: "Je travaille à Kharkiv. Je demande aux habitants de soutenir le processus de règlement" de la crise.
En raison des incidents de dimanche, le président ukrainien par intérim Olexandre Tourtchinov a reporté une visite en Lituanie.
Accusant "Poutine et (le président ukrainien déchu Viktor) Ianoukovitch" d'être derrière les "désordres séparatistes", M. Avakov avait promis une "réponse ferme" mais "sans effusion de sang".
 

AFP
Mardi 8 Avril 2014

Lu 68 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs