Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’UE et Le Caire poussent à la réconciliation des Palestiniens




L’UE et Le Caire poussent à la réconciliation des Palestiniens
L’Union européenne et l’Egypte ont exhorté dimanche les Palestiniens du Fatah du président Mahmoud Abbas et ceux du Hamas à une réconciliation rapide pour faciliter la reconstruction de Gaza et relancer le processus de paix avec Israël, enlisé depuis des années.
“Nous sommes d’avis que la réconciliation palestinienne, derrière le président Mahmoud Abbas, est fondamentale pour progresser”, a déclaré dans la soirée à la presse le ministre tchèque des Affaires étrangères Karel Schwarzenberg, dont le pays préside l’Union européenne.
Il s’exprimait à l’issue d’une réunion à Bruxelles des chefs de la diplomatie des 27 avec leurs collègues de l’Autorité palestinienne, d’Egypte, de Jordanie et de Turquie.
Le ministre égyptien Ahmed Aboul Gheit a émis l’espoir qu’un gouvernement d’union nationale associant les deux camps rivaux puisse voir le jour très rapidement, avec les bases d’un accord d’ici un mois. Fin février, Le Caire projette d’organiser en Egypte une conférence de donateurs de haut niveau pour la reconstruction de la bande de Gaza, suite à l’offensive israélienne de trois semaines.
“J’imagine que d’ici là nous aurons la perspective d’un gouvernement de réconciliation nationale qui serait en mesure d’utiliser les fonds” débloqués, a-t-il dit aux journalistes.
Les territoires palestiniens sont divisés depuis juin 2007 entre le Hamas, qui contrôle Gaza, et le Fatah en Cisjordanie.
Après 18 mois de coexistence houleuse, le gouvernement palestinien dirigé par un Premier ministre du Hamas, Ismaïl Haniyeh, avait été limogé à cette date par le président Abbas, à la suite de la prise de contrôle par la force de la bande de Gaza par le mouvement islamiste.
“Si nous ne pouvons pas surmonter les divisions de la société palestinienne, il sera très difficile de progresser à la fois concernant Gaza et le processus de paix”, a dit dimanche le ministre suédois des Affaires étrangères, Carl Bildt.
“Il est temps que les Palestiniens se parlent entre eux”, a-t-il ajouté.
Le ministre britannique David Miliband a aussi jugé “absolument essentielle” la “réunification du peuple palestinien” afin qu’il puisse parler “d’une seule voix”.
Outre la réconciliation, les Européens plaident en faveur d’un accès sans entrave de l’aide humanitaire à la bande de Gaza, objet d’un blocus d’Israël depuis 2007, et d’une ouverture de tous les points de passage. “Nous restons très préoccupés par la situation humanitaire à Gaza et voulons faire en sorte que l’assistance nécessaire parvienne à ceux qui en ont besoin”, a dit le ministre tchèque des Affaires étrangères.
“Les points de passage devraient être ouverts de manière régulière et prévisible”, a-t-il ajouté.
Lors de la réunion, le ministre palestinien Riad al-Malki a indiqué que Gaza avait besoin de 800 camions d’aide humanitaire par jour et qu’à l’heure actuelle seuls 150 en moyenne pouvaient passer.


AFP
Mardi 27 Janvier 2009

Lu 256 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs