Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'Organisation de la coopération islamique fustige l'Iran


Ankara appelle Téhéran à coopérer à la lutte contre le terrorisme



L'Organisation de la coopération islamique (OCI) a fustigé l'Iran, accusé de soutenir le terrorisme et d'intervenir dans les affaires internes de plusieurs Etats, Syrie et Yémen notamment, vendredi au deuxième et dernier jour de sa 13e conférence au sommet, qui avait lieu à Istanbul.
 "La Conférence a déploré l'ingérence de l'Iran dans les affaires intérieures des Etats de la région et des autres Etats membres, y compris à Bahreïn, au Yémen, en Syrie, et en Somalie, et a dénoncé son soutien continu au terrorisme", dit l'OCI dans son communiqué final.
 Le texte insiste également sur la nécessité de "relations de coopération" entre l'Iran et les autres pays musulmans, notamment en évitant la menace et l'usage de la force.
 Le président iranien Hassan Rohani, présent à ce sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de l'OCI, avait invité les participants à s'abstenir d'envoyer un message de division.  La Turquie, qui a pris la présidence de l'OCI pour trois ans, et l'Arabie saoudite s'opposent au président syrien Bachar al Assad, soutenu par Téhéran.
 L'Iran chiite est également allié avec les rebelles houthis au Yémen, qui combattent les forces du président Abd-Rabbou Mansour Hadi, appuyé par Ryad.
 Dans son discours de clôture du sommet, le président turc Recep Tayyip Erdogan a plaidé en faveur de la réconciliation et a appelé les pays participant à surmonter leurs divisions.
 "Nous sommes musulmans et nous ne permettrons pas que l'islam soit divisé", a-t-il déclaré.
 Bien que soutenant des camps opposés dans la guerre civile en Syrie, la Turquie et l'Iran ont préservé leurs relations diplomatiques et commerciales. En revanche, l'Arabie saoudite a rompu ses relations avec Téhéran, son grand rival au niveau régional.
 L'OCI, qui regroupe 57 pays musulmans, a également condamné "l'agression de la République d'Arménie contre la République d'Azerbaïdjan (...)" et appelé "au retrait immédiat, complet et inconditionnel des forces armées de la République d'Arménie de la région du Haut-Karabakh et des autres territoires occupés de la République d'Azerbaïdjan".
Selon Erevan, les combats qui ont éclaté récemment dans le Haut-Karabakh ont fait 97 morts, dont 77 entre le 2 et le 5 avril, dans les rangs des forces séparatistes soutenues par l'Arménie et parmi les volontaires ou les civils. L'armée azerbaïdjanaise a quant à elle annoncé avoir perdu 31 hommes pendant ces quatre jours d'affrontements et a fait état de quatre civils tués.
Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a déclaré samedi que son pays et l'Iran voisin devaient coopérer pour surmonter leurs divergences d'approche, afin de s'attaquer au terrorisme et aux rivalités intercommunautaires dans la région.
 "Par-dessus tout, il est dans l'intérêt de nos pays de renforcer le dialogue politique et d'aplanir les divergences d'opinion", a dit le président turc lors d'une conférence de presse conjointe avec son homologue iranien, Hassan Rohani, à Ankara.
 "Nous devons coopérer afin de surmonter les problèmes causés par le terrorisme et les rivalités intercommunautaires, et les crises humanitaires qui y sont liées et qui ébranlent notre région", a ajouté Erdogan.
 La Turquie et l'Iran soutiennent des camps rivaux en Syrie, mais cherchent par ailleurs à développer leur commerce bilatéral et à améliorer leurs relations bancaires, dans la foulée de la levée, en janvier, de la majeure partie des sanctions internationales visant Téhéran.
 L'Iran chiite est aux côtés du régime du président Bachar al Assad depuis le début du conflit syrien en 2011, tandis que la Turquie, majoritairement sunnite, est l'un des plus importants détracteurs d'Assad. Ankara soutient une partie des adversaires de Damas et héberge des insurgés sur son sol.

Lundi 18 Avril 2016

Lu 1028 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs