Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’Office tient son Conseil d’administration

L’OFPPT développe des offres sur mesure




L’Office tient son Conseil d’administration
L’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail(Ofppt) a du pain sur la planche. Non seulement, il est appelé constamment à améliorer sa gouvernance et ses modes de fonctionnement, mais il doit surtout répondre à la demande sans cesse croissante et exigeante du marché de l’emploi. Face à la défaillance du système éducatif et d’enseignement au Maroc, la pression s’accroît sur le dispositif de l’Ofppt qui a la mission de former les compétences très sollicitées par l’orientation vers les nouveaux métiers mondiaux du Maroc. Conscient de cette réalité, l’Office a élaboré un ambitieux Plan de développement couvrant la période 2008-2013.
Lors du Conseil d’administration de cet établissement public présidé, lundi 19 janvier 2009 à Casablanca, par le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle Jamal Rhmani, ce dernier a mis en exergue «les efforts de l’Ofppt pour le développement de la formation professionnelle dans un cadre concerté avec les opérateurs économiques». Il a rappelé, aussi, les différentes étapes franchies pour la concrétisation des objectifs du Programme d’urgence de la formation professionnelle dévoilé au mois de juillet dernier.
Pour sa part, Larbi Bencheikh, directeur général de cet établissement public a présenté les indicateurs clés du plan d’action pour l’année 2009, exercice marqué par la poursuite  de la stratégie de développement de l’offre de formation entreprise dans le cadre de la concrétisation du Plan Quinquennal.
Ainsi, le dispositif sera-t-il renforcé de manière à répondre quantitativement et qualitativement aux besoins en compétences générés par les secteurs émergents tels que l’offshoring, l’Automobile, l’Aéronautique, l’Agroalimentaire ainsi qu’à l’accompagnement des grands projets structurants de l’économie nationale à savoir le Tourisme, les TIC, le BTP ainsi que le Transport et Logistique.
Les statistiques indiquent que plus de 220.000 stagiaires seront accueillis en formation, soit 14% de plus par rapport à la rentrée 2008-2009 où 194.000 jeunes sont en cours de formation. Le réseau de l’Ofppt sera porté à 292 établissements pour la rentrée 2009-2010. Or, la dispositif n’atteindra ses objectifs que si un intérêt majeur est accordé à la démarche qualité. C’est ce qui a d’ailleurs amené M.Bencheikh  à rappeler « l’effort déployé depuis 2002 pour l’amélioration de la qualité de la formation: création de plus de 3.700 modules de formation (contre 124 en 2002), perfectionnement, spécialisation et certification des formateurs (264 le seront en 2009 dans les TIC). »
Sur le volet des prestations aux entreprises et la formation continue, Larbi Bencheikh a défendu les grandes lignes d’une importante réforme des Contrats spéciaux de formation qui vise d’abord à en maintenir la gouvernance tripartite à travers le rôle du comité de gestion de la responsabilité du ministère de tutelle. De plus, la mise en place d’un système de qualification des opérateurs de formation permettra l’amélioration des prestations de formation offertes aux entreprises.
Toujours en matière de formation continue, l’Ofppt ambitionne pour l’année d’atteindre chiffre d’affaires de 80Millions de dirhams, soit une croissance de 7% par rapport à 2008, grâce à une stratégie plus offensive qui le positionnera en tant que principal opérateur.
Quant au Plan de développement à l’horizon 2012-2013, il est axé sur la satisfaction des besoins des entreprises en ressources humaines qualifiées et l’amélioration de leur compétitivité, le développement d’un service de proximité et le renforcement de l’approche locale, le soutien à la dimension sociale par l’accompagnement des populations à besoins spécifiques.
Il est à souligner que la concrétisation du plan d’action 2009 nécessitera un budget global de 2171,20 millions de dirhams, dont 299 millions de dirhams dédiés aux CSF et 1.851 millions de dirhams pour le financement du plan d’action de l’Ofppt, afin de réaliser les ambitieux projets de développement du dispositif et les investissements nécessaires à l’accueil et la formation de 220.000 jeunes.
Pour ce qui est des Contrats spéciaux de formation, il est, aujourd’hui, question de la mise en œuvre des recommandations de la Cour des Comptes (Audit 2002-2006). Il s’agit notamment de la révision des procédures et de la gouvernance, la refonte de l’application informatique, le renforcement de l’audit interne ainsi que la création d’une structure de contrôle au niveau de la tutelle.

kadimimohamed@yahoo.fr   


Mohamed Kadimi
Mardi 20 Janvier 2009

Lu 568 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs