Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'ONU vote une résolution humanitaire sur la Syrie




L'ONU vote une  résolution humanitaire sur la Syrie
Le Conseil de sécurité de l'ONU votera ce samedi sur un projet de résolution occidental réclamant un meilleur accès humanitaire en Syrie, ont indiqué jeudi des diplomates.
La Russie, fidèle allié de Damas, ne s'est pas ralliée à ce texte, âprement négocié entre les Occidentaux et Moscou, mais n'a pas donné d'indication fiable sur ses intentions. Après avoir reçu le projet mercredi soir, l'ambassadeur russe Vitali Tchourkine avait demandé un délai pour consulter son gouvernement.
 En visite à Bagdad jeudi, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a vivement critiqué la politique américaine en Syrie, estimant qu'elle encourageait le financement et l'armement des "organisations terroristes", en allusion aux rebelles. Mais il a aussi insisté sur "le respect du droit international humanitaire".
 Depuis le début de la crise syrienne en mars 2011, la Russie a bloqué à trois reprises des résolutions occidentales visant à faire pression sur le régime syrien. La Chine s'est à chaque fois associée à ce veto russe.
Le projet de résolution est présenté par l'Australie, le Luxembourg et la Jordanie et soutenu notamment par Londres, Washington et Paris. 
 Il appelle "toutes les parties à lever immédiatement les sièges des zones peuplées" et cite une série de localités assiégées dont Homs (centre), le camp palestinien de Yarmouk près de Damas et la Ghouta (périphérie rurale de Damas).
Il demande "l'arrêt immédiat de toutes les attaques contre les civils (...), y compris les bombardements aériens, notamment l'utilisation de barils explosifs", une référence claire à la tactique utilisée par l'armée syrienne à Alep (nord). 
 Il demande "à toutes les parties, en particulier les autorités syriennes, d'autoriser sans délai un accès humanitaire rapide, sûr et sans entrave pour les agences des Nations unies et leurs partenaires, y compris à travers les lignes de front et à travers les frontières".
Jeudi, l'armée syrienne et les rebelles s'affrontaient pour le contrôle de Yabroud, ville au nord de Damas et proche du Liban, tandis qu'à Alep, huit soldats ont été tués par un triple attentat suicide contre la prison centrale.
 Dans la province de Homs (centre), 18 rebelles ont été tués jeudi à l'aube dans un assaut contre un village alaouite, où ils ont été repoussés par des soldats et des membres d'une milice pro-régime, a ajouté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), qui s'appuie sur un vaste réseau de militants et de sources médicales.
 Près de la frontière libanaise, les combats étaient intenses à la lisière de Yabroud, dernière localité importante tenue par les rebelles -- brigades islamistes locales et jihadistes du Front al-Nosra --, dans la région montagneuse de Qalamoun.
 

AFP
Samedi 22 Février 2014

Lu 854 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs