Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’OMS tire la sonnette d’alarme

La résistance aux antibiotiques, une menace d’ampleur mondiale




L’OMS tire  la sonnette d’alarme
La résistance aux antibiotiques est désormais une grave menace pour la santé publique, révèle l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dans un rapport, le premier portant sur cette question, qui fait état de la présence d’une résistance aux antibiotiques dans toutes les régions du monde. 
«Cette grave menace n’est plus une prévision, mais bien une réalité dans chaque région du monde, et que tout un chacun, quels que soient son âge et son pays, peut être touché», souligne l’organisation onusienne.
En effet, les conclusions de ce rapport, intitulé « Résistance aux antimicrobiens: rapport mondial sur la surveillance », font état des résultats très préoccupants en provenance de 114 pays, témoignant de la résistance aux antibiotiques, en particulier aux antibiotiques «de dernier recours», dans toutes les régions du monde.
La situation est d’autant plus grave que «le monde s’achemine vers une ère postantibiotiques, où des infections courantes et des blessures mineures qui ont été soignées depuis des décennies pourraient à nouveau tuer», constate le Dr Keiji Fukuda, sous-directeur général de l’OMS pour la sécurité sanitaire. Ce dernier invite tous les acteurs concernés par cette question à agir «d’urgence, de manière coordonnée » pour lutter contre ce danger. Car, estime-t-il, « si nous ne prenons pas des mesures significatives pour mieux prévenir les infections mais aussi pour modifier la façon dont nous produisons, prescrivons et utilisons les antibiotiques, nous allons perdre petit à petit ces biens pour la santé publique mondiale et les conséquences seront dévastatrices.» 
A propos, Dr Keiji Fukuda rappelle que «l’efficacité des antibiotiques est l’un des piliers de notre santé, nous permettant de vivre plus longtemps, en meilleure santé, et de bénéficier de la médecine moderne ».
Si la résistance se rencontre pour de nombreux agents infectieux très divers, le rapport se focalise sur la résistance aux antibiotiques de sept bactéries différentes, responsables de maladies graves courantes telles que les infections hématologiques (septicémie), les diarrhées, les pneumonies, les infections des voies urinaires et la gonorrhée, souligne-t-on.
L’examen des données en provenance de 114 pays relève notamment une résistance au traitement de dernier recours contre les infections potentiellement mortelles causées par une bactérie intestinale courante (Klebsiella pneumoniae) et une résistance à l’un des médicaments antibactériens les plus largement utilisés pour le traitement des infections des voies urinaires dues à E. coli (les fluoroquinolones). L’OMS note également l’échec du traitement de dernier recours contre la gonorrhée (les céphalosporines de troisième génération).
Les conséquences de ces différentes formes de résistances font que «les patients sont malades plus longtemps et le risque de décès augmente », souligne l’OMS dans une note rendue publique récemment. «La résistance augmente également le coût des soins du fait de la prolongation des séjours à l’hôpital et des soins plus intensifs requis», poursuit l’organisation.
Pour lutter contre ce phénomène, l’OMS recommande plusieurs mesures importantes dont l’augmentation des outils essentiels de lutte contre la résistance aux antibiotiques tels que des systèmes de base pour assurer le suivi et la surveillance du phénomène, la prévention des infections moyennant une meilleure hygiène, l’accès à l’eau potable, la lutte contre les infections nosocomiales et la vaccination, ainsi que la mise au point de nouveaux produits diagnostiques, de nouveaux antibiotiques et d’autres outils pour permettre aux professionnels de santé de garder leur avance sur la progression des résistances, entre autres.

Alain Bouithy
Lundi 5 Mai 2014

Lu 3442 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs