Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’Institut français du Maroc anime les «Nuits du Ramadan» dans douze villes du Royaume

Dix jours durant, plus de 60.000 spectateurs sont attendus à une série de concerts et de spectacles hauts en couleur




L’Institut français du Maroc anime les «Nuits du Ramadan» dans douze villes du Royaume
Afin de clôturer la saison culturelle en beauté, l’Institut français du Maroc organise, du 1er au 10 juillet dans 12 villes du Royaume, une série de concerts dans le cadre de la 9ème édition des «Nuits du Ramadan».
Avec le temps fort du Ramadan, moment de spiritualité, de convivialité et de joie, l’Institut français d’Agadir invite donc le public  à partager ces instants sacrés autour d’artistes venus d’ici et d’ailleurs tels que Abed Azrié, Kel Assouf, Bassekou Kouyaté, Majid Bekkas ou encore Abdellatif Tissa. Et c’est le percussionniste tunisien Imed Alibi, virtuose et prolifique, qui a eu l’honneur d’inaugurer cette nouvelle édition des «Nuits du Ramadan», mercredi dernier à la Villa des arts de Rabat.
Forte du succès de l’édition 2014, qui a réuni plus de 150 artistes dans 11 villes du Royaume, les «Nuits du Ramadan» poursuivent donc leur élan musical à Agadir, Casablanca, El Jadida (Pilote de ces nuits), Essaouira, Fès, Marrakech, Meknès, Kénitra, Oujda, Rabat, Tanger et Tétouan : sonorités orientales classiques, africaines, musiques populaires du monde, fusion, blues touareg, rock, oriental-beat et electro- urbain seront à l’honneur et apporteront une harmonie spirituelle, incitant au voyage des sens et la découverte de nouveaux horizons.
En partenariat avec les principaux acteurs culturels des régions et des villes concernées, plus de 20 concerts sont programmés et permettront d’apprécier la sélection 2015 de l’Institut français du Maroc. L’objectif étant, selon les initiateurs de l’évènement, de faire découvrir au public les musiques d’ici et d’ailleurs.  Plus de 60.000 spectateurs sont donc attendus pour cet évènement culturel d’envergure qui illustre pleinement le rôle de «passeur» culturel dans lequel s’inscrit l’Institut français du Maroc, favorisant l’échange entre Orient et Occident par le biais de la musique.  
Parmi les célèbres artistes marocains qui prennent part aux «Nuits du Ramadan», on citera Majid Bekkas, créateur de ’’L’African Gnaoua Blues’’ et l’ambassadeur idéal de cette nouvelle forme d’expression musicale issue de la musique spirituelle de transe gnaouie, métissée au jazz et au blues de sources africaines. Son charisme sur scène, sa voix sensuelle de chanteur gnaoui et sa virtuosité au « hajhouj », prêtant à l’envoûtement et la transe, font de lui le digne représentant de cette culture, issue du métissage du patrimoine ancestral musical, arabo-berbère et africain à tendance mystique soufie ou sacrée. Il a su donner une dimension internationale à cette musique et n’hésite pas à procéder à des fusions avec le blues, le jazz et la Soul music. Il fait appel à des musiciens de renom tels les bluesmen ou jazzmen Archie Shepp, Louis Sclavis, Flavio Boltro ou encore Klaus Doldinger.
Rappelons que l’Institut français du Maroc s’attache au rayonnement de la langue et de la culture françaises, assure la promotion de la Francophonie et apporte une dynamique essentielle à la vie culturelle du Royaume.
Elle organise des événements majeurs, tout au long de l’année, tels que projections cinématographiques contemporaines et concerts de musique renommés, donnant la parole à des écrivains et des artistes venus de divers horizons. Les valeurs de tolérance, de rencontre et d’échange animent ces événements pour favoriser l’accès à la culture pour un public toujours plus nombreux et attentif de jeunes et moins jeunes.

Mehdi Ouassat
Jeudi 2 Juillet 2015

Lu 2049 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs