Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’INDH, vecteur de formation et d‘insertion des femmes et des jeunes en milieu rural




L’INDH, vecteur de formation et d‘insertion des femmes et des jeunes en milieu rural
Les femmes de la province d’Al Hoceima sont mues d’une volonté ferme d’apprendre et de se qualifier professionnellement en vue d’accéder à leur indépendance financière, a affirmé la déléguée provinciale de l’Artisanat et de l’Economie sociale et solidaire d’Al Hoceima, Souad Belkaidi. 
Les projets socioéconomiques réalisés dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) ont permis aux femmes en difficulté d’améliorer leurs conditions de vie et de subvenir aux besoins de leurs familles, a relevé Mme Belkaidi dans une déclaration à la MAP en marge de la 17ème édition du Jeudi Média de l’INDH, initié dans la province d’Al Hoceima sur le thème “L’INDH, vecteur de formation et d‘insertion de la femme et des jeunes en milieu rural”. 
La stratégie du ministère de tutelle à l’horizon 2015 vise à créer des espaces et des infrastructures pour qualifier les femmes vivant dans des conditions précaires et leur assurer un encadrement continu à même de leur permettre de devenir des acteurs engagés et productifs dans la société, a ajouté la déléguée provinciale. 
Et de noter que les 60 coopératives artisanales de la province se démarquent par leur dynamisme et leur compétitivité, ce qui explique qu’elles se positionnent dans la seconde place au niveau national. 
Pour sa part, la directrice de la Coopérative d’art et de décoration d’Al Hoceima (COPITADAL), Nadia Ajraoui, a souligné que l’approche adoptée par la coopérative consiste à assurer une formation progressive basée sur la transmission des compétences et du savoir-faire aux nouvelles adhérentes dans la perspective de leur permettre de créer leurs propres coopératives, notant que COPITADAL a obtenu en 2009 le prix du meilleur stand au Salon régional de l’artisanat de Tanger-Tétouan. 
Cette coopérative, créée en 2002, a réinvesti le champ de la décoration dans le Rif en y apportant une touche de modernité et d’innovation tout en gardant les motifs et les aspects traditionnels et authentiques, a-t-elle ajouté, signalant qu’en vue de dépasser les problèmes de commercialisation, un ensemble d’actions sont mises en place, notamment la participation aux Salons nationaux et internationaux et l’organisation de journées portes ouvertes. 
La coopérative compte actuellement un atelier de tissage et de production de drapeau marocain, des ateliers de couture et broderie traditionnelle et moderne, de peinture sur bois et poterie et de peinture sur tissu, en plus d’un atelier de pyrogravure, une salle d’exposition et de vente des produits et une autre de formation, a-t-elle fait savoir.  

MAP
Mardi 29 Avril 2014

Lu 1127 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs