Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’Boulevard : Le grand retour des musiques actuelles




L’Boulevard : Le grand retour des musiques actuelles
Il n’y a pas que le public qui a regretté la suspension du Festival L’Boulevard, fût-ce pour des raisons économiques.
Plusieurs artistes et groupes musicaux, désormais bien établis sur la scène nationale, s’étaient également émus du retrait de cette grande manifestation culturelle qui les avaient révélés aux Marocains. Et  qui, avec des moyens du bord, était parvenu à créer et entretenir une émulation entre les artistes se revendiquant de la scène urbaine. Ce, à la joie des amateurs de cette mouvance qui découvraient, au fil des éditions, des talents souvent méconnus.
Autant dire que le retour effectif de cette manifestation est une bonne nouvelle pour tout le monde. Du moins, pour ceux et celles qui trouvent leur bonheur dans cet univers autour duquel gravitent musiques actuelles et alternatives. Ainsi donc, à partir du 13 jusqu’au 22 septembre, les aficionados des musiques urbaines retrouveront dans une formule inédite l’ambiance d’antan dans les espaces d’autrefois de la Fabrique culturelle des anciens Abattoirs et du stade du COC pour de nouvelles doses de musiques saccadées. Ainsi qu’au Boultek (Centre des musiques actuelles), autre temple de cette mouvance.
Il n’y a pas de doute que ces dix jours de bonheur infini feront se rappeler à bien de jeunes un passé pas si lointain. Lorsqu’ils parcouraient de longues distances pour être aux premières loges et applaudir des stars au look étrange et à l’énergie débordante. Des artistes si étranges que d’aucun les auraient, semble-t-il, pris pour des extraterrestres, avant de réaliser que ces derniers exprimaient tout simplement une nouvelle génération d’artistes, une mode, une époque, une autre façon de vivre leur liberté. Et, comme tous les autres musiciens, ils jouaient de la guitare, battaient un tam-tam, chantaient et se trémoussaient sous le regard admiratif du public qui avait choisi d’en faire leurs idoles.
En cette période de rentrée des classes, il n’y pas plus beau cadeau de fin de vacances pour les jeunes écoliers et étudiants qui ont fait de ce festival, leur rendez-vous fétiche.
Maintenant, on va danser façon actuelle et alternative.

Alain Bouithy
Samedi 7 Septembre 2013

Lu 138 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs