Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'Atlético trop fort pour le Bayern, le Celtic tient City en échec

Naples tranquille leader Arsenal et le PSG au coude-à-coude




L'Atlético de Madrid, du groupe D bête noire du Bayern Munich en Ligue des champions? Les Colchoneros, tombeurs des Bavarois en demi-finale la saison dernière, l'ont à nouveau emporté ce mercredi à domicile (1-0).
Intraitable, l'Atletico Madrid a muselé le Bayern Munich après un exploit personnel du Belge Yannick Carrasco mercredi dans le choc de la 2e journée de Ligue des champions, prenant la tête du groupe D et l'ascendant sur son rival bavarois. Antoine Griezmann s'est même permis le luxe d'expédier un penalty sur la transversale en fin de match (84e).
Pas de revanche donc, pour le géant allemand ! Déjà battu par les "Colchoneros" en demi-finales la saison dernière (1-0, 1-2), le onze désormais entraîné par Carlo Ancelotti a sombré au stade Vicente-Calderon, soit sa première défaite de la saison.        
Au classement, voilà l'"Atleti" seul en tête de la poule (6 pts), devant le Bayern (2e, 3 pts). Le club madrilène peut déjà rêver de la première place, synonyme de tirage a priori plus favorable pour les huitièmes.
Pendant ce temps, Rostov tenait le PSV Eindhoven en échec (2-2) dans l'autre match.
Dans le groupe C, le FC Barcelone prend la tête après sa difficile victoire à Mönchengladbach (2-1), les Catalans revenant sur le but de T Hasard grâce à Arda Turan et Piqué. Le Barça fait la bonne opération et prend seul la tête en faisant faux bond à Manchester City qui concédait le nul au Celtic à Glasgow. Dembélé a signé un doublé pour le champion d'Ecosse dans ce match poursuite (3-3) où Manchester City, a toujours été mené au score. Pep Guardiola qui n'avait jamais autant souffert depuis son arrivée sur le banc des Citizens cet été et ses hommes n'ont pas à nourrir de regrets au vu du scénario fou de cette rencontre. Sa défense, qui n'avait pas pris plus d'un but depuis le début de la saison, a montré d'inquiétants signes de fébrilité.
Dans le groupe B, Naples prend les commandes dans un match prolifique contre Benfica (4-2). Naples et son attaque de feu se sont bien amusés mercredi aux dépens des Portuguais. Mené 1-0 à la mi-temps, Benfica a explosé en moins de dix minutes pour se retrouver mené 4-0 avant l'heure de jeu. Benfica profitant du relâchement napolitain après coup, réduisait le score à 4-2. Dans l’autre rencontre du groupe à Istanbul, le Besiktas et le Dynamo Kiev se sont neutralisés  (1-1).
Enfin dans le groupe A, Arsenal a poursuivi sa montée en puissance en s'offrant un joli succès contre Bâle (2-0). Les Londoniens sont en tête à égalité de points avec le Paris SG, vainqueur de Ludogorets (3-1), les Parisiens bénéficiant toutefois d'une meilleure attaque. Or, Arsène Wenger a fait de cette première place l'un des objectifs du club, car elle permet d'affronter un adversaire supposé plus facile en huitième de finale.
Les "Gunners" ont toujours atteint les huitièmes de finale de la C1 lors des seize dernières éditions, ils y sont restés coincés lors de leurs six dernières campagnes.

Vendredi 30 Septembre 2016

Lu 151 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs