Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Kiev gagne du terrain face aux séparatistes

La Russie retire ses troupes de la frontière




Kiev gagne du terrain face aux séparatistes
Les troupes ukrainiennes ont "complètement nettoyé" des insurgés pro-russes une partie de l'Est séparatiste de l'Ukraine, a déclaré le ministre ukrainien de la Défense par intérim Mykhaïlo Koval. 
"Nos forces armées ont complètement nettoyé des séparatistes le sud et une partie de l'est de la région de Donetsk et le nord de la région de Lougansk", a dit le ministre au cours d'une conférence de presse.
 "Nous ne laisserons pas cette gangrène se propager dans les régions voisines", a-t-il souligné. 
 "Nous allons poursuivre notre opération antiterroriste (...) tant que la vie normale ne reprendra pas dans la région et le calme ne reviendra pour les gens", a indiqué le ministre. 
Plus de 20 militaires ukrainiens ont trouvé la mort dans les combats depuis le lancement de l'opération dans l'Est le 13 avril, a-t-il ajouté. 
Ce bilan ne prend en compte que les pertes du ministère de la Défense et n'incluent pas celles du ministère de l'Intérieur.
 Plus de 200 personnes - soldats ukrainiens, séparatistes et civils - ont péri dans l'opération "antiterroriste" lancée par le pouvoir ukrainien le 13 avril pour mater l'insurrection armée prorusse dans les régions de Donetsk et de Lougansk.
Par ailleurs, la Russie retire ses soldats massés à la frontière de l'Ukraine, a confirmé jeudi le secrétaire d'Etat John Kerry, qui a toutefois dénoncé l'arrivée dans l'est de l'Ukraine de combattants tchétchènes pro-russes.
 "Les troupes qui étaient à la frontière reculent vers Moscou, pas vers Kiev", a déclaré M. Kerry sur la télévision publique américaine PBS, confirmant ce qu'avait constaté mardi un responsable du Pentagone.
 En revanche, "il y a des preuves selon lesquelles des Russes traversent la frontière, le personnel de Tchétchénie entraîné en Russie franchit la frontière pour attiser les choses, pour engager le combat", a accusé M. Kerry.
 Le ministre américain s'en est ému mercredi au téléphone auprès de son homologue russe Sergueï Lavrov, selon le département d'Etat.
 Des médias ukrainiens ont affirmé cette semaine que des soldats tchétchènes étaient présents à Donetsk, bastion des séparatistes. Mais mercredi, le président tchétchène Ramzan Kadyrov a démenti avoir envoyé des militaires combattre dans l'est de l'Ukraine, sans exclure toutefois que des Tchétchènes aient pu s'y rendre de leur propre gré.
 Par ailleurs, la Maison Blanche a fait part de son "inquiétude" à propos d'armes sophistiquées aux mains des rebelles en Ukraine, après la mort de 12 soldats ukrainiens dans un hélicoptère abattu par les pro-russes.
 "Cela signifie que les séparatistes continuent à avoir accès à des armes sophistiquées et à une assistance de l'extérieur", a dénoncé le porte-parole de la présidence américaine, Jay Carney, laissant entendre que Moscou fournissait ces armes aux rebelles. 

Libé
Samedi 31 Mai 2014

Lu 481 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs