Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Kiev décide de transférer ses troupes de Crimée vers l'Ukraine continentale

L’Europe et les USA déterminés à sanctionner la Russie




Kiev décide de transférer ses troupes de Crimée  vers l'Ukraine continentale
L'Ukraine a décidé lundi de retirer ses troupes de Crimée, a indiqué le président par intérim Olexandre Tourtchinov, alors que l'essentiel des bases ukrainiennes sur la péninsule sont passées sous le contrôle de la Russie.
"Le Conseil de sécurité nationale et de défense a ordonné au ministère de la Défense de redéployer les unités militaires qui se trouvent en Crimée", a déclaré M. Tourtchinov devant les chefs de groupes parlementaires.
La péninsule a été rattachée à la Russie vendredi dernier, malgré les sanctions et les protestations occidentales.
L'annonce de M. Tourtchinov marque un changement de position des autorités ukrainiennes qui avaient auparavant autorisé les militaires à tirer pour défendre leurs bases en Crimée occupée depuis plus de trois semaines par les troupes russes.
Mais la décision finale appartenait aux commandants sur le terrain et les bases sont tombées pratiquement sans combat aux mains des Russes. 
Les forces russes et pro-russes ont également saisi ces derniers jours plusieurs bateaux de la flotte ukrainienne, dont l'essentiel est basé dans les ports de la péninsule.
Les forces russes ont pris d'assaut lundi à l'aube une base militaire ukrainienne à Feodossia en Crimée, une opération au cours de laquelle plusieurs fusiliers marins ukrainiens ont été blessés et entre 60 et 80 capturés, selon le ministère ukrainien de la Défense.
Le président Barack Obama a affirmé lundi que les Etats-Unis et l'Europe étaient "unis" pour imposer des "coûts" à la Russie après son intervention en Ukraine, au début d'une visite de deux jours aux Pays-Bas.
 "L'Europe et les Etats-Unis sont unis pour soutenir le gouvernement ukrainien et les Ukrainiens, nous sommes unis pour imposer des coûts à la Russie pour les actions qu'elle a entreprises jusqu'ici", a déclaré M. Obama aux journalistes à l'issue d'une rencontre avec le Premier ministre néerlandais Mark Rutte à Amsterdam.
Le président américain Barack Obama est arrivé lundi matin aux Pays-Bas pour des discussions dominées par la crise ukrainienne qui pourraient exclure la Russie du club fermé des nations les plus riches, en représailles à l'absorption de la Crimée.
 Les dirigeants du G7 devaient se réunir  lundi soir à La Haye à l'initiative de M. Obama en marge d'un sommet sur la sécurité nucléaire alors que les forces russes ont pris à l'aube une nouvelle base ukrainienne sur la péninsule de Crimée.
 

AFP
Mardi 25 Mars 2014

Lu 424 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs