Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Khénifra : Une évasion de courte durée




On est dimanche 18 mars. Il était 10h  lorsque l’estafette de la police  est arrivée  au tribunal de première instance de Khénifra pour conduire les inculpés devant la Cour. C’est dire que la justice ne connaît pas de trêve dominicale. Mais ce jour-là, l’enceinte dudit tribunal allait connaître une histoire pas comme les autres. Une évasion peu commune et qui n’allait durer qu’une heure. Tout allait commencer lorsque Jamal A. qui était traduit devant la justice pour tentative de meurtre, demanda au policier qu’il était dans l’urgence d’aller faire ses besoins naturels. Un droit que lui garantit la loi bien sûr. Le policier après concertation s’exécuta et accompagna le prisonnier aux toilettes du tribunal. A leur arrivée sur les lieux, le policier était dans l’obligation d’ôter les menottes à l’inculpé. Le policier resta aux aguets devant la porte attendant  J.A qui sortit brusquement, heurta de plein fouet son ange gardien qui fut fauché et mis à terre pendant que l’inculpé traversa les couloirs de l’enceinte du tribunal et prit la clé des champs. Alors que le policier se relevait pour donner l’alerte, notre homme s’est évaporé au milieu de la foule. Mais il semble que ce n’était pas un jour de chance pour l’évadé du tribunal de première instance de Khénifra. Arrivé sur le grand boulevard Zerktouni, il prit un taxi pour aller  le plus loin possible et se mettre à l’abri d’une chasse à l’homme qui s’est déclenchée tout de suite après son évasion. Par malchance, dans ce taxi se trouvait un policier en civil. Au premier abord, ce dernier ne se doutait de rien mais l’attitude de l’évadé allait lui mettre la puce à l’oreille. Suite à une petite querelle avec le chauffeur de taxi, l’évadé quitta le véhicule et s’engouffra au quartier Ennajah pas loin du tribunal de Khénifra. Le policier descendit du taxi et épia l’inculpé. Après s’être renseigné auprès de ses collègues, le policier le suivit, l’arrêta et le remit à la case départ mais cette fois avec deux chefs d’inculpation : tentative de meurtre et fuite du tribunal. L’accusé est un récidiviste notoire qui a tenté de mettre fin à la vie d’un citoyen à l’aide d’un objet contondant.

KACEM EZZAYANI
Mardi 20 Mars 2012

Lu 817 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs