Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Khedira ne chante pas l'hymne et n'est pas un "mauvais Allemand" pour autant




Khedira ne chante pas l'hymne et n'est pas un "mauvais Allemand" pour autant
Le milieu allemand Sami Khedira a rejeté mardi les critiques reprochant à certains joueurs allemands, dont lui-même, de ne pas chanter l'hymne national avant les matches de la sélection en estimant que cela ne faisait pas de lui pour autant "un mauvais Allemand".
"C'est quelque chose qui a été bien exagéré, a-t-il dit en conférence de presse, à la veille du match amical contre l'Argentine, à propos de la polémique lancée après l'Euro-2012. On a cherché les raisons de la défaite (contre l'Italie en demi-finale, ndlr). En 2009, on a gagné l'Euro Espoirs avec huit joueurs d'origine étrangère et on n'en avait pas parlé, au contraire, on faisait l'éloge de cette équipe".
"Comme le sélectionneur l'a dit hier (lundi), c'est mieux de le chanter, mais ce n'est pas ça qui détermine si on est un bon Allemand, a poursuivi le joueur de 25 ans né d'un père tunisien et d'une mère allemande. On est un bon Allemand quand on parle la langue et qu'on s'approprie les us et coutumes. Réduire cette affaire de l'hymne et dire qu'on est de mauvais Allemands parce qu'on ne le chante pas, ce n'est pas juste".
"Je fais ça avec l'hymne depuis que j'ai 15 ans et je ne vais pas changer, a-t-il ajouté. Ça fait aussi partie de ma préparation d'avant-match".
"Chanter ou non l'hymne ne dit en rien comment on se battra sur le terrain, a avancé Khedira. On a beaucoup écrit sur la façon dont les Italiens célébraient leur hymne. Mais personne n'a écrit sur ce qui s'était passé trois jours après: avant la finale aussi ils ont chanté l'hymne, et ç'a été méchant, ce que les Espagnols leur ont fait (4-0, ndlr)".
L'image du gardien et capitaine italien Buffon, chantant à tue-tête l'hymne national les yeux fermés, avait été l'une des images fortes de l'Euro-2012.
Une polémique avait éclaté en Allemagne après le tournoi, avec des responsables régionaux de l'Union chrétienne-démocrate (CDU, droite) de la chancelière Angela Merkel critiquant certains joueurs, notamment d'origine étrangère (Özil, Khedira, Boateng et Podolski), parce qu'ils ne chantaient pas l'hymne.
L'ancien président de la Fédération allemande de football (DFB) Gerhard Mayer-Vorfelder avait même exhorté le sélectionneur Joachim Löw à contraindre ses joueurs à chanter l'hymne sous peine de ne plus être convoqués.

Libé
Jeudi 16 Août 2012

Lu 1116 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs