Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Khatt Achahid et le Polisario à couteaux tirés en Suisse








Le gouvernement helvétique appelé à ne pas traiter les séparatistes comme représentant les Sahraouis



Né d’une scission du Front il y a de cela  onze ans, le  mouvement « Khatt Achahid » dirigé par Mahjoub Salek, plus connu sous le nom de ‘’Jafaf’’, a décidé de saisir le Conseil fédéral suisse concernant son différend avec la direction du Polisario. Certains membres du mouvement opposant se sont rendus, il y a quelques jours à Berne,  en vue de convaincre le Conseil fédéral suisse que l’actuelle direction du Front « ne représente pas le peuple sahraoui » et d’inviter le gouvernement fédéral  suisse à « respecter la Convention de Genève de 1949 et son premier Protocole additionnel », indique Mahjoub Salek. Cet ancien membre fondateur du Polisario vit actuellement à Vitoria, dans le Pays-Basque espagnol après avoir rompu le cordon ombilical avec les amis de Mohamed Abdelaziz le 4 juillet 2004.
Le traité mentionné par les opposants au Polisario vise essentiellement à améliorer le sort des soldats blessés ou malades en temps de guerre et à préserver leur droit. Le Conseil fédéral suisse est le dépositaire de toutes les Conventions de Genève et de tous ses Protocoles additionnels de 1949 à 2005. 
Rappelons que « Khatt Achahid » a lancé un appel à tous les Etats signataires de ladite convention, les invitant à le « considérer comme le principal interlocuteur pour la défense des intérêts du peuple sahraoui. D’autant que la direction du Polisario, au pouvoir depuis quarante ans, refuse d’ouvrir un dialogue, d’organiser un congrès extraordinaire, de tenir des élections libres et démocratiques », ajoute le texte.
Une réaction tardive
La requête des opposants accuse les responsables des camps de Tindouf de « crime contre l’humanité » et de vouloir perpétuer ce conflit dont ils tirent de grands avantages.
Force est de constater que « Khatt Achahid » a mis du temps pour entreprendre cette démarche qui vient en réaction à une demande déposée, le 23 juin dernier, par le Polisario auprès du Conseil fédéral suisse portant sur son adhésion à la Convention de Genève de 1949. Une demande que le Conseil fédéral suisse a validée.
 

A.E.K.
Vendredi 31 Juillet 2015

Lu 1205 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs