Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Khalid Tunni, un Marocain sportif de l'extrême

Amateur de Street Workout, ses exercices donneraient le vertige à plus d'un.




Il s’appelle Khalid Tunni. Il a 21 ans. C’est un féru des sports extrêmes et un grand défenseur de l’entraînement en plein air. Il a choisi de transformer les rues et les toits d’immeubles de Rabat en salle de gym. Un pari tellement bien réussi, que le jeune homme a suscité un intérêt particulier de la presse étrangère. Que ce soit l’agence britannique Caters, les quotidiens «DailyMail» ou «DailyStar» au Royaume-Uni, «El Comercio» au Pérou, ou encore «Primera Hora» à Porto Rico, la presse étrangère met en avant ce jeune Marocain qui exploite pleinement la «gratuité» de sa salle de gym en plein air. « Les rues sont ma salle de gym, car tout ce qu'il faut y est», a-t-il déclaré à la presse britannique. «Que je fasse le poirier au-dessus d'un bâtiment ou tout simplement quelques tractions sur une barre, tout est librement accessible», explique le jeune homme. Les acrobaties de Khalid Tunni ont également charmé l’agence de presse officielle chinoise «Xinhua» qui a récemment réalisé un reportage photo pour ce sportif de l'extrême. Les clichés en question, plutôt impressionnants, montrent le jeune Marocain en plein entraînement dans des endroits incongrus de Rabat: un parc, un toit d’immeuble et une plage. C’est dans Tweet que ladite agence a publié ces photos accompagnées du commentaire «Pas besoin d’aller à la salle de sport pour construire ses muscles. Un Marocain utilise les toits et les rues de Rabat pour avoir un corps musclé».
Si sa technicité, son agilité et sa force de caractère font l’unanimité, le jeune homme est néanmoins conscient de la dangerosité des exercices qu’il effectue.    «Cela peut ressembler à une vie dangereuse pour la plupart des gens, mais pour moi, ce sont juste des jeux qui m’aident à garder mon cerveau actif. Mais je prends toujours les précautions qui s’imposent», explique Khalid à la presse étrangère. «Je choisis des endroits les plus sûrs et les plus confortables, car je pourrais mourir si je faisais un faux mouvement», ajoute-t-il, soulignant qu’il évolue graduellement dans la difficulté des exercices et que le nombre d’heures d’entraînement qu’il suit quotidiennement lui permet de s’en sortir. En effet, Khalid Tunni s’entraîne huit heures par jour, à raison de quatre le matin et quatre le soir.
Notons enfin que le Street Workout est né aux Etats-Unis et se situe à mi-chemin entre la gymnastique suédoise et la musculation. Aussi appelée Calisthenics, cette pratique, qui ne cesse de gagner en popularité depuis le début des années 2000, implique des mouvements de résistance utilisant le poids de son corps, et peut se pratiquer n’importe où et n’importe quand, nécessitant peu ou pas de matériel. Cette musculation des rues peut s’apparenter à du fitness au regard de certains, mais il ne faut pas s’y méprendre: elle favorise considérablement la prise et le renforcement musculaire grâce à une meilleure connaissance et maîtrise du corps. 

Mehdi Ouassat
Jeudi 3 Mars 2016

Lu 1037 fois


1.Posté par hamid le 03/03/2016 16:28
Bravo à ce garçon qui a montré ses capacités en surfant sur l’extrême.Il n'est qu'un spécimen de la plupart des jeunes marocains pleins de dynamisme et de talent et qui constituent une mine précieuse, incontournable de progrès de la société et de l'économie marocaine.Maintenant le problème, c'est qu'ils sont peut écoutés et que leurs problèmes multiples -surtout leur formation et emploi - ne semblent pas constituer le souci premier de l'actuelle gouvernement , qui même use du bâton à leur encontre ,lorsqu'ils ont la chance, comme c'est le cas des professeurs stagiaires, de pouvoir envisager un emploi en fin de formation.Chose, c'est vrai, que le chef de gouvernement veut absolument changer, ignorant les besoins immenses en professeurs pour améliorer le taux d'encadrement indispensable à une amélioration de l'éducation nationale (chose basique que les 'bastonneurs' semblent ignorer). Pour en revenir à notre jeune et intrépide athlète, comme c'est svt le cas, la notoriété est venue de l'étranger, même lointain (Chine USA...). Comme lui, les jeunes du Maroc veulent construire leur avenir et participer à la production de la richesse nationale par leur adresse, leur savoir leur prédisposition à se former et ce n'est possible que s'ils sont pris en compte par le tissu productif des entreprise de la CGEM pour participer au développement de la productivité de ces entreprises (on ne demande pas la charité). le courage de ce jeune athlète, jonglant sur les bord des fenêtres des buildings, doit pousser tous les responsables, et surtout nos chefs d'entreprises, aujourd’hui très absent sur la scène de l'emploi, à donner la main à la jeunesse pour l'intégrer dans le processus de l'extension de leurs activités entrepreneuriales. Un dernier mot, l'emploi des ressources vives que représentent nos jeunes doit être le sujet essentiel à traiter par le 3e forum sur l'emploi de Marrakech.les chiffre de HCP en matière de chômage et de couverture sociale et de taux de croissance ne sont pas acceptables vu les possibilités énormes du Maroc de développement de ses diverses productions et doivent de façon urgente interpeller toutes les forces vives de la Nation. CGEM, grandes entreprises publiques industrielles, OCP, Managem, holdings...gouvernement . Les jeunes ont besoin de vous; le Maroc a besoin de vous!

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs