Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Kerry consulte à nouveau les Palestiniens avant son départ

De minces espoirs de reprise des négociations




Kerry consulte à nouveau les Palestiniens avant son départ
Le secrétaire d’Etat américain, John Kerry, a rencontré vendredi un négociateur palestinien en Jordanie pour tenter de relancer le dialogue israélo-palestinien gelé depuis 2010.
Les espoirs de succès semblent cependant relativement minces à quelques heures de son départ pour les Etats-Unis, prévu dans la journée. John Kerry effectue sa sixième mission diplomatique au Proche-Orient depuis sa nomination au début de l’année.
L’Organisation de libération de la Palestine (OLP) ne s’est pas prononcée jeudi sur une reprise des pourparlers de paix avec Israël. «La tendance générale est de rejeter toute reprise des négociations tant qu’Israël n’aura pas reconnu les frontières de 1967 comme base du processus de paix et n’aura pas mis un terme aux activités de colonisation (en Cisjordanie)», a déclaré un haut responsable de l’OLP, Kaïs Abdel-Karim.
L’OLP laisse néanmoins la porte ouverte à John Kerry pour qu’il poursuive ses efforts en faveur de la paix.
Le secrétaire d’Etat américain a rencontré vendredi à Amman le négociateur palestinien Saëb Erekat pour discuter des conditions fixées par les Palestiniens pour reprendre le dialogue.
Il n’a pas fourni de détails concernant les points sur lesquels les deux parties pourraient être amenées à faire des concessions. Il avait assuré mercredi que le fossé entre les positions des Palestiniens et des Israéliens s’était sensiblement réduit.
Un responsable palestinien a déclaré sous le sceau de l’anonymat que Saëb Erekat devrait lui dire que les Palestiniens apprécient ses efforts et qu’ils «appellent les Etats-Unis à demander aux deux parties de reprendre les négociations sur la base d’une solution à deux Etats, en reconnaissant les frontières de 1967 (avant la guerre des Six-Jours)».
Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, dont la coalition comprend des partis pro-colons, dit quant à lui vouloir reprendre les pourparlers sans condition préalable.
Mercredi, l’Etat hébreu a autorisé la construction de 732 habitations dans la colonie de peuplement de Modiin Ilit, en Cisjordanie, à mi-chemin entre Tel Aviv et Jérusalem.
Le vice-ministre israélien des Affaires étrangères, Zeev Elkin, a estimé que l’établissement d’un Etat palestinien sur la base des frontières de 1967 serait «suicidaire».

Libé
Samedi 20 Juillet 2013

Lu 143 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs