Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Journée mondiale de l'Hémophilie

Rencontre à Casablanca sur la coagulation sanguine




Une rencontre de communication sur la coagulation sanguine s'est tenue, vendredi à Casablanca, à l'occasion de la célébration de la Journée mondiale de l'hémophilie.
Lors de cette rencontre, initiée par l'Association marocaine des hémophiles, sous le thème "L'hémophilie, entre progrès scientifique et contraintes au traitement", les intervenants ont indiqué qu'il existe un traitement efficace pour limiter le risque de saignement ou pour traiter un saignement, bien qu'il soit impossible à l'heure actuelle de guérir l'hémophilie.
Ils ont expliqué dans ce cadre que ce traitement consiste à administrer par voie intraveineuse le facteur de la coagulation défaillant, notant que cette maladie reste "inchangée" tout au long de la vie de l'individu quels que soient le type et le degré de sévérité de l'hémophilie.
Ces intervenants ont également appelé à la réhabilitation des bureaux régionaux de l'Association marocaine des hémophiles afin de sensibiliser les citoyens sur cette maladie et d'accompagner toutes personnes atteintes d'un trouble de coagulation.
Après avoir souligné que la personne hémophilique ne parvient pas à former un caillot solide au cours du processus de la coagulation, les intervenants ont fait noter que les saignements constituent le signe principal de l'hémophilie. 
Ils ont indiqué que dans les cas sévères, les saignements surviennent après des chocs minimes et peuvent passer inaperçus, précisant dans ce registre que les hémorragies internes graves peuvent être mortelles si les saignements ne sont pas rapidement pris en charge.
Au Maroc, on estime à 3000 le nombre de personnes pouvant être hémophiles. L'hémophilie est une maladie hémorragique héréditaire due à l'absence ou au déficit d'un facteur de la coagulation.
Animée par des acteurs de la santé, des médecins et des patients, cette rencontre organisée en partenariat avec le ministère de la Santé et l'institution Novo Nordisk, a été ponctuée par la présentation de l'expérience du Centre hospitalier 20 août de Casablanca en matière de traitement et d'accompagnement des patients atteints de l'hémophilie.

Libé
Lundi 18 Avril 2016

Lu 537 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs