Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Journée d’étude de l’USFP sur la nouvelle Constitution et le mécanisme de parité : Sit-in des femmes aujourd’hui devant le Parlement




Journée d’étude de l’USFP sur la nouvelle Constitution et le mécanisme de parité : Sit-in des femmes aujourd’hui devant le Parlement
Les femmes n’en démordent pas. Pour la deuxième fois en l’espace d’une semaine,  elles vont  demander à ce que le système de discrimination positive qui leur permettait d’avoir une véritable représentativité dans la vie politique législative soit maintenu.
 La Coordination nationale des femmes organise donc, aujourd’hui à partir de 14h, un sit-in devant le Parlement. Cette action  qui a pour thème « Le tiers aujourd’hui en perspectives de l’instauration de la parité », a pour but de défendre les acquis réalisés, de les préserver et de les promouvoir. Cela passe par l’instauration d’une liste nationale  consacrée aux seules femmes.
Une journée d’étude  portant sur la nouvelle Constitution et le mécanisme de parité a également eu lieu samedi au siège du parti à Rabat.  Cette rencontre qui s’inscrit dans le cadre du parachèvement du programme du parti qui a bénéficié de la caisse de soutien des capacités représentatives des femmes dans la vie politique, a connu une présence remarquable et des interventions intéressantes.
Après l’ouverture de cette rencontre par Rachida Benmassoud,  Abdelkbir Tabih  a fait un exposé sur le Parlement et la représentativité dans la Constitution.
Le premier atelier  qui a eu pour thème «Le statut organisationnel, quels bases et quelles missions?» a été animé par Mohamed Mouhib. Quant aux deuxième et troisième ateliers qui avaient pour thèmes respectivement « Le rôle législatif : les mécanismes et les moyens » et « La mission de contrôle : les mécanismes et les moyens » ils ont été animés par Abderrahmane Amrani et Ahmed Hadrati.
A rappeler que l’article 29 énonce dans ses dispositions le principe de l’égalité entre l’homme et la femme au niveau des droits et libertés à caractère civil, politique, économique, social, culturel et environnemental. De même qu’il met l’accent sur la responsabilité de l’Etat qui doit oeuver à la réalisation de la parité et à la création d’une Autorité pour cette parité et la lutte contre toutes les formes de discrimination. Selon l’article 30, la loi prévoit des dispositions de nature à favoriser l’accès paritaire des femmes et des hommes aux fonctions électives.  

LARBI BOUHAMIDA
Lundi 19 Septembre 2011

Lu 565 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs