Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Jennifer Lopez A Hollywood, les Latinas ont la vie dure




Jennifer Lopez A Hollywood, les Latinas ont la vie dure
Vous l’avez peut-être oublié, mais Jennifer Lopez a percé au cinéma en 1997 dans le film Selena, qui fête cette année ses 20 ans.
Depuis, elle est devenue l’une des artistes les plus respectées de sa génération : aussi à l’aise sous la casquette d’actrice que de chanteuse ou de productrice, la star d’origine portoricaine accumule les réussites et ne semble pas près de s’arrêter. Elle en a pourtant conscience, sa success story n’est pas accessible à toutes…
« Selena, c’était un rôle consistant, mais il y en a peu, et encore moins pour les Latinos, a-t-elle confié à Variety. Je crois que c’est toujours un défi pour les femmes, surtout quand on est latina. Repenser à Selena il y a 20 ans, avoir un rôle comme celui-là, j’ai eu beaucoup de chance. Mais c’est toujours un combat pour les femmes.»
Pour Jennifer Lopez, c’est simple, il faut «créer ses propres opportunités» si l’on veut réussir à Hollywood, et d’autant plus si l’on est une femme, issue d’une minorité ethnique. « Je crois que c’est pour ça que je me suis tant lancée dans la production, que j’ai tant pris les choses en main en tant qu’artiste », a-t-elle ajouté.
Même si « l’industrie change et grandit », pour Jennifer Lopez, les femmes ont quand même la vie dure à Hollywood. Les plus jeunes peuvent toutefois prendre exemple sur elle les yeux fermés : à aujourd’hui 47 ans, Jennifer Lopez est toujours en haut de l’affiche. Elle jongle entre sa résidence à Las Vegas et la série Shades of Blue, qui cartonne et vient d’être renouvelée pour une nouvelle saison. Maman de jumeaux, elle a également rejoint le jury de la compétition de danse World of Dance, et s’illustrera dans la comédie musicale Bye Bye Birdie Live ! cet hiver.
«J’ai toujours voulu être la meilleure performeuse, chanteuse, danseuse, actrice possible. Ça n’a pas changé, mais j’ai de la chance de pouvoir développer ça à travers tant de casquettes différentes et de produire mes trucs, a-t-elle conclu. (…) Je suis très chanceuse.»

Samedi 25 Mars 2017

Lu 93 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs