Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Jamal Eddine Naji et la déontologie dans les médias




Jamal Eddine Naji et la  déontologie dans les médias
En parcourant les différents supports médiatiques dans notre pays, Jamal Eddine Naji pourrait se demander à quoi donc servirait un livre sur la déontologie. Lui qui s’est attelé à écrire: «Médias et journalistes : précis de déontologie», aura de la peine à retrouver ses principes traduits dans les faits. La présomption d’innocence reniée, le recoupement de l’information oublié, la publication des mises au point écartée, le respect de la vie des gens violée et l’image de l’autre bafouée… autant de violations, infractions, manquements aux principes reconnus, pourtant à l’échelle internationale par les prestigieuses institutions et les grands organismes de presse.
Le rôle de la déontologie est indéniable pour la promotion d’une profession devenue sans limites. Jamal Eddine Naji en est bien conscient, et il le fait souligner avant d’entamer son exposé : «La déontologie, bien comprise, est un levier de liberté et une arme de défense pour un métier plus ouvert que jamais aux initiés comme aux non initiés». 
Sur les 200 pages de ce livre publié en 2002 par la Chaire de l’Unesco de communication publique et institutionnelle, l’auteur entend «offrir un recueil de références concernant la déontologie du travail journalistique, tant au niveau des principes d’éthique inspirant cette préoccupation des professionnels qu’à celui des normes déontologiques proprement dites». 
Mais pourquoi plus exactement la déontologie ? Il s’agit, en fait, d’un code de conduite qui est ou bien imposé par les médias aux journalistes ou inversement, par les journalistes aux médias. Ainsi, on se retrouve souvent devant des cas où la justice invoque ce Code de conduite pour décider dans une affaire en relation avec les médias. «Quand les journalistes se dotent d’un code déontologique, c’est qu’ils veulent se donner les moyens de défendre leurs pratiques, de les prémunir, d’y faire le ménage sans intervention externe», explique l’auteur. 
Dans ce contexte, il arrive souvent de confondre deux concepts dont la relation est plutôt nuancée : éthique et déontologie. Pour les praticiens, la question passe inaperçue, mais pas pour les spécialistes. Alors que l’éthique creuse, en deçà de la loi, la matière vive de l’activité humaine, la déontologie peut être un précurseur de la règle de droit. Et là où l’éthique intervient tout au long du processus de l’information, «la déontologie revêt la portée limitée d’une morale propre à l’activité journalistique».
Le souci de la presse, depuis le début, était d’éviter toute désinformation, susceptible d’être la source de discordes. «Respecter la vérité et le droit que le public doit connaître, constitue le devoir primordial du journaliste». Conscient de cet enjeu majeur, Jamal Eddine Naji a ainsi fait appel à tout l’arsenal international inhérent à la déontologie. 
De l’article 19 de la Déclaration universelle des droits de l’Homme à l’acte  constitutif de l’Unesco, de Windhoek à la déclaration d’Alma Ata, de la déclaration de Santiago à la plateforme de Toronto … le monde voulait surtout protéger une profession des égarements individuels, des outrages et violations institutionnels. Réussir cette tâche exigeait la définition des repères liés aux genres et techniques journalistiques. Naji l’explique ainsi : «Quel que soit le type de codification déontologique à laquelle il adhère, et la forme que celle-ci peut prendre… le journaliste en hérite en solitaire, face à sa page blanche, à son écran, sur un théâtre d’événements, plus ou moins périlleux pour son éthique». 
Un code déontologique ne vaut que par son application. Il s’agit d’un engagement individuel (journaliste) et institutionnel (médias). Face aux déviations récurrentes et foisonnantes, l’unique règle devant régir l’acte d’informer est celle du droit. La déontologie est d’autant plus actuelle, nécessaire voire indispensable.  

Mustapha Elouizi
Lundi 21 Juillet 2014

Lu 476 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs