Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Inventaire du patrimoine culturel immatériel

Thème d’un atelier à Marrakech




Inventaire du patrimoine culturel immatériel
Les travaux d'un atelier sur l'élaboration "d'inventaires du Patrimoine culturel immatériel (PCI)" ont débuté, mardi à Marrakech, avec la participation de 20 spécialistes, étudiants et chercheurs, communautés et détenteurs du PCI issus de 3 pays du Maghreb (Maroc, Tunisie et  Mauritanie).
Cette formation qui se poursuivra jusqu'au 27 mai courant, vise à informer sur l'approche promulguée par la Convention pour la sauvegarde et l'inventaire du PCI, adoptée en 2003, et le rôle que les communautés sont appelées à jouer dans le cadre de la mise en oeuvre de cette convention.
"Le patrimoine aussi bien naturel que matériel et immatériel, est devenu ces dernières années au centre d'intérêt des pouvoirs publics au Maroc", a déclaré,  à la MAP, Ahmed Skounti, anthropologue et chercheur marocain à l'Institut national des sciences de l'archéologie et du patrimoine relevant du ministère de la Culture.
La question de la sauvegarde du patrimoine occupe une place de choix dans les discours Royaux qui y font référence régulièrement ainsi que dans la politique gouvernementale qui a élaboré et met en œuvre une stratégie nationale  ambitieuse dans le domaine culturel, a-t-il ajouté.
Dans ce cadre, M. Skounti a tenu à rappeler que le ministère de la Culture a élaboré une stratégie nationale baptisée "Patrimoine 2020", qui a pour  ambition d'améliorer la situation du patrimoine national par des programmes  concrets qui comprend les volets de la sauvegarde, de la formation, de la  sensibilisation et de la diffusion.
Il a, par ailleurs, fait savoir que cet atelier cible plusieurs composantes  du patrimoine immatériel (chants, danses, métiers et savoir-faire entre  autres), qui étaient négligées par les autorités publiques de plusieurs pays,  mais qui commencent à être au centre des intérêts, grâce notamment à la mise en  œuvre de la Convention du PCI. Et d'ajouter que cet atelier permettra aux bénéficiaires de procéder à  l'inventaire des éléments qui composent leur patrimoine pour être en mesure  d'établir et d'élaborer des plans de sauvegarde de ce patrimoine.
De son côté, Sanaa Allam chargée de projet Programme culture au sein du  Bureau de l'UNESCO pour les pays du Maghreb, a indiqué que cet atelier s'inscrit  dans le cadre de la mise en œuvre du projet de "Sauvegarde du patrimoine  culturel immatériel à travers le renforcement des capacités nationales au  Maghreb".

MAP
Vendredi 23 Mai 2014

Lu 169 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs