Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolites




Insolites
Pari

Doté d'un solide instinct paternel, le père du jeune footballeur Ryan Tunnicliffe avait deux raisons de se réjouir mercredi: non seulement son fils a fait ses grands débuts avec Manchester United mais il en a tiré un profit substantiel.
Le fils prodigue âgé de 19 ans a participé à la victoire 2-1 en Coupe de la Ligue contre Newcastle, dix ans après un pari à hauteur de 100 livres (126 euros) de son père, sûr que le petit Ryan porterait un jour les couleurs du club mancunien. Le bookmaker William Hill devra verser son dû au père avisé, soit 10.000 livres (12.600 euros). Et l'entreprise de paris devra rétribuer Mick Tunnicliffe si sa progéniture devait être un jour être appelé en équipe d'Angleterre, puisqu'il a aussi placé un pari en ce sens.
"Bien entendu, nous allons porter une grande attention aux progrès de la carrière de Ryan à l'avenir", a fait savoir dans un communiqué Graham Sharpe, porte-parole de l'institution William Hill. "La dernière fois qu'un pari de cette nature nous a coûté 10.000 livres, c'était lorsque Chris Kirkland a fait son apparition dans les cages de l'Angleterre, également pour une somme de départ de 100 livres", a-t-il ajouté.
L'ancien gardien de Liverpool, sur lequel misait beaucoup son père, devait être sélectionné avant 30 ans pour enrichir sa famille. Pari gagné en 2006 lors du match contre la Grèce. Il n'avait que 25 ans pour cette première et dernière cape.


Insolites
Pique-nique

Deux Finlandais de 21 ans vont devoir s'acquitter d'une facture salée, plus de 4.000 euros chacun, après avoir été reconnus comme les organisateurs d'un pique-nique géant dont ils avaient lancé l'idée sur Facebook, a rapporté la télévision publique mercredi.
Un tribunal les a condamnés à 120 euros d'amende chacun, et à un total de 8.500 euros de dommages et intérêts pour la municipalité de la Turku (sud-ouest) afin de compenser les coûts du nettoyage d'un parc, a indiqué la chaîne Yle.
Ce pique-nique, le 16 juillet 2011, avait attiré environ 3.000 personnes sans que la police ne soit officiellement prévenue.
Retrouvés très simplement en consultant le réseau social sur internet, les deux prévenus affirmaient qu'ils n'étaient pas les organisateurs puisqu'ils ne se seraient pas rendus à l'événement, selon leurs dires.

Libé
Jeudi 4 Octobre 2012

Lu 171 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs