Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite




Grain de sel
 
A quoi ressemble un grain de sel agrandi un milliard de fois ? Un Autrichien a répondu à ce défi esthétique et scientifique en fabriquant le plus grand modèle "jamais réalisé" d'une molécule de cristal, visible à Vienne depuis lundi dernier. Le projet de Robert Krickl, qui devrait être homologué par le Livre Guinness des records, est moins vain qu'il ne paraît: "Les cristaux, ce ne sont pas seulement des pierres qui scintillent, des pierres précieuses... Ce sont des éléments importants pour notre vie quotidienne. On ne peut pas téléphoner sans eux, on ne peut pas regarder la télévision, avoir d'horloges sans eux", explique le concepteur d'une trentaine d'années. Fort de cette conviction, ce spécialiste de l'événementiel scientifique s'est lancé dans la modélisation en trois dimensions d'une molécule de sel (chlorure de sodium, NaCl) agrandie un milliard de fois, soit 38.880 atomes rouges et blancs et 10 km de petits bâtonnets pour les relier.
La structure d'environ trois mètres de haut, inaugurée lundi à la mairie de Vienne, offre un labyrinthe visuel de lignes et de sphères où se perd le regard.
Son "record" est déjà célébré par un timbre de la poste autrichienne reproduisant ce kaléidoscope rouge et blanc.
 

Google Car
Un policier de Moutain View, ville de la Silicon Valley en Californie (Ouest des Etats-Unis) où se trouve le siège de Google effectuait, jeudi dernier, une patrouille lorsqu'il a remarqué qu'une voiture roulant à 38 km/h.
Problème : elle roule sur une route limitée à 56 km/h et provoque un ralentissement qui prend de l'ampleur. Le policier décide de remonter la file.
En arrivant à la hauteur de la voiture, l'agent s'aperçoit qu'il s'agit d'une Google Car, la voiture autonome du géant de l'Internet.
Si sur le fond, le comportement de la voiture était «légal» selon les règles de l'Etat californien qui a autorisé Google à effectuer des essais sur ce prototype, le policier a juste pu réprimander le passager pour cet excès de lenteur.
De son côté, Google a pris le parti de l'humour. «On conduit trop lentement ?», a déclaré l'équipe qui s'occupe du projet de voiture autonome sur sa page du réseau social Google +. «On parie que les humains ne se font pas souvent arrêter pour ce motif», ajoute le texte.

Vendredi 27 Novembre 2015

Lu 126 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs